Replay du vendredi 23 avril 2021

La ressourcerie d'Orléans rouvre : les objets "s'empilaient dans nos locaux", assure son président

- Mis à jour le

La Ressourcerie d'Orléans a reçu l'autorisation de rouvrir, cette semaine. Son président, Yoann Moriconi, est l'invité de la Nouvelle Eco sur France Bleu Orléans ce vendredi matin.

La Ressourcerie d'Orléans a reçu l'autorisation de rouvrir, cette semaine.
La Ressourcerie d'Orléans a reçu l'autorisation de rouvrir, cette semaine. - DR

Les objets triés "s'empilaient dans nos locaux" depuis la fermeture, assure le président de La Ressourcerie d'Orléans alors que l'association a eu l'autorisation de rouvrir cette semaine. Yoann Moriconi était l'invité de la Nouvelle Eco sur France Bleu Orléans ce vendredi matin.  La Ressourcerie emploie 34 personnes, dont une douzaine en réinsertion. 

Vous avez eu l'autorisation de rouvrir vos boutiques cette semaine, au 106 rue de Bourgogne, à Orléans, et celle de Saint-Jean-de-Braye. On imagine votre joie ? 

Cela fait plaisir, car la boutique est une partie intégrante de notre activité. Nous étions restés ouverts pour nos salariés, qui sont notamment en insertion mais pas que, parce que nous trions et valorisons des objets collectés qui nous viennent aussi de certaines déchetteries de la métropole. Donc il fallait absolument garder l'activité, mais ça veut dire que ces objets ne pouvaient pas sortir dans les boutiques et s'empilaient dans nos locaux, et cela commençait à devenir un peu difficile.

On va rappeler le principe de vos boutiques, on y trouve quoi? On y achète quoi?

On y trouve des objets en réemploi, c'est-à-dire des objets de seconde main qui ont été collectés auprès de particuliers, auprès d'entreprises ou dans les aires de réemploi en déchetterie, qui ont été valorisés par nos salariés. On trouve vraiment tout ce qui peut être réutilisé et réemployé, des vêtements, de la HIFI, des livres, des CD et DVD, un peu de bijouterie, du petit meuble, des équipements de papeterie, de l'informatique... 

Vous voyez, dans les semaines et les mois qui viennent, un avenir un peu plus radieux ?

Si l'étau se desserre un petit peu, cela va aller de mieux en mieux. Le but pour nous, c'est de continuer nos actions, et pouvoir reprendre les actions de sensibilisation. Nous intervenons dans divers quartiers de la métropole pour montrer aux gens ce qu'on peut faire en réemploi,avec des objets de seconde main.  Comment on peut les réparer,  comment on peut les transformer et leur donner une seconde vie.