Replay du jeudi 14 janvier 2021

Mathis Haug

Un road trip américain entre blues, country & rock n roll. Garantie cuisiné 100% maison : le nouvel EP de Mathis Haug sort ce mois-ci .

Mathis Haug
Mathis Haug

Mathis Haug, et c'est toujours un événement, sort en ce mois de janvier, un nouvel EP, KISS MY GRITS, qu'il a enregistré seul, dans une salle de bain réaménagée en studio , durant la première période de confinement. 

Il nous raconte la naissance de ce nouveau projet : 

"Tout a démarré avec un coup de fil de mon ami JJ Milteau, qui me propose d’écrire des chansons inspirées du classique « les raisins de la colère » de John Steinbeck pour une pièce de théâtre. 

Les aventures de la famille Joad sont captivantes et me rappellent tellement l’Amérique de Trump: agriculture intensive, migration, le chômage, l’espoir… Travailler avec JJ Milteau inspire, toujours. 

Quelques mois plus tard je m’envole pour un road trip dans le sud profond des US. 

De New York aux Blue ridge mountains, de Nashville à Lexington, Virginie… ce voyage sera dédié à l’écriture, dans la voiture, les dinners et motels. 

La route toujours. 

En rentrant je vais découvrir les joies du confinement avec ses nombreux repas, l’apéro du petit déjeuner, le tricot, la voiture qui brille au garage, l’envie de sortir le fusil ou de faire l’amour…? 

Après avoir assemblé un puzzle d’une plage des caraïbes dans mon salon, j’ai décidé de déménager dans la salle de bains du premier étage et de la transformer en studio de fortune. Dans mes 4 m2 j’ai entassé guitares, disques, quelques bouteilles, du pain et fromage, un ordinateur, sans oublier le panneau sur la porte Kiss my grits. Le musicien a besoin de peu pour survivre, juste de tranquillité et d’un peu d’espoir. 

Mathis Haug
Mathis Haug

J’entame alors un long et passionnant voyage, une aventure solitaire et inédite pour moi. 

La route, toujours.

Je retrouve la joie et la force intérieure de créer sans censure ni limites. 

Je n’essaye pas de plaire, de respecter les codes d’un style, d’être conforme aux lois du marché,  je me sent libre! 

J’écris sur l’amour, la déception, le voyage , le recyclage, les bagnoles, le laisser aller… 

Vous pourrez entendre mes Gibsons, ma voix, une contrebasse, les  batteries et percussions de mon ordinateur, des couacs et des tonnes d’imperfections. N’est ce pas comme sur les disques de Sun studios? On fait avec les moyens que l’on a  Kiss my grits!  "

Mots clés: