Émissions Toutes les émissions

La Provence insolite

Du lundi au vendredi à 6h54 et 14h15

3min

La Provence insolite

Par le mercredi 16 septembre 2015
Podcasts : iTunes RSS
Jean-Pierre Cassely
Jean-Pierre Cassely © Fotolia

Joseph Mery, siège n°14 à l'académie de Marseille

L'expo à la bibliothèque l'Alcazar (BMVR) à Marseille sur l'académie de permet de visiter la salle des séances avec l’immense table autour de laquelle prennent place les 40 membres. Depuis quelques années, les séances se déroulent dans la salle de l’Académie qui se trouve dans la bibliothèque de l’Alcazar.

Pierre Barbizet fauteuil 35 de l’académie

Il est né au Chili le 20 septembre 1922. Il étudie le piano remporte deux concours dont le plus prestigieux le concours Long-Thibaut. Carrière de soliste puis un duo exceptionnel avec le violoniste Christian Ferras. Des disques dont l’intégrale des sonates pour piano et violon de Beethoven. En 1963, alors qu’il est professeur au conservatoire national de Paris, Gaston Defferre lui demande de succéder à André Audoli à la tête du conservatoire municipal de la place Carli. C’est lui qui va créer la première classe de jazz dans un conservatoire avec comme prof le trompetiste Guy Longnon. Un professeur exceptionnel un concertiste rare, lui si truculent avait un trac épouvantable avant de jouer. Je me souviens d’un concerto de Mozart dans la belle cour de pierre et de briquettes du conservatoire… Barbizet jouant un mouvement lent de Mozart… les larmes aux yeux. Et puis tout d’un coup il se mettait au piano et faisait le pianiste de bar enchainant Jazz, blues, variété. Il prétendait que c’est lui qui avait inventé le sketch du concertiste de Bernard Haller, d’ailleurs il nous l’avait fait et je l’ai encore dans un coin, à hurler de rire.

Il était très ami avec Zino Francescatti. Ils avaient fait ensemble une tournée mémorable en Amérique du sud en 1952. L’impresario s’était trompé de jour tous les hôtels étaient complets et ils réussirent enfin à avoir une seule chambre pour le couple Francescatti et Barbizet qui couchera dans la baignoire… Ca crée des liens. D’ailleurs c’est Barbizet qui convaincra Francescatti de venir s’installer à la Ciotat.

Un jour, alors que je faisais un créneau pour me garer, derrière moi un conducteur impatient et pressé, je l’ai alors reconnu Pierre Barbizet dans sa nouvelle voiture… C’était une Maestro…