Émissions Toutes les émissions

La Provence insolite

Du lundi au vendredi à 6h54 et 14h15

2min

L'histoire du braquer Pierrot Le Fou !

Par le vendredi 23 octobre 2015
Podcasts : iTunes RSS

L'histoire du braquer Pierrot Le Fou !

L'histoire du braquer Pierrot Le Fou !

Il fut le premier ennemi public n°1 de l’histoire. Fils de paysan, truand à la petite semaine, gestapiste de la rue Lauriston puis résistant de la 11e heure. A la Libération, avec son « Gang des tractions avant », une équipe d’ex-collabos et de résistants, il se lance dans le braquage avec Jo Attia, Abel Danos dit le mammouth, Georges Boucheseiche (qu’on retrouvera impliqué dans l’affaire Ben Barka). Banques, fourgons, usines, tout y passe.

La bande se sépare : Loutrel se rend sur la Côte d'Azur et à Marseille avec sa maîtresse Marinette Chadefaux et ses complices Naudy et Marcel Ruard. Le 14 mars, ils braquent tous les trois deux employés de l'EDF à Nice et leur dérobent un million deux cent mille francs. Le 5 avril, Loutrel accompagné de Ruard, attaque un encaisseur des Établissements Borie, 40 boulevard Longchamp à Marseille. Celui-ci s'accroche à sa serviette et est abattu à bout portant. La serviette contenait sept cent mille francs et l'agresseur semblait en état d'ébriété. L'assassinat de l'encaisseur émeut la population et provoque rafles, perquisitions et interpellations dans la région.

Le 28 mai, le gang attaque le Comptoir d'Escompte à Aix-en-Provence. Le butin est maigre : quarante-cinq mille francs. Une semaine plus tard, deux encaisseurs du Crédit Lyonnais de Gap sont dévalisés.

Il passera 2 nuits à l’Oasis (Sanary). Avec le patron Ferran (Mona sa femme) ils s’étaient connus dans la résistance. A 6h du matin l’hôtel est encerclé mais Pierrot était déjà reparti. Après une surveillance téléphonique par la police elle intercepte une communication entre Ferran et Pierrot le fou réfugié dans un hotel de Cassis, le Maxim’s (aujourd’hui le clos des aromes), et Ferran sera conduit par les enquêteurs jusque dans le hall de l’hôtel pour bien le présenter comme une balance aux yeux de ses amis. Un Cassiden que je connais m’a confirmé qu’en 1946 une fusillade avait eu lieu devant cet hôtel Maxim’s qui est aujourd’hui devenu le très charmant hôtel le Clos de Aromes et Ferran a pris 6 mois de prison pour ça. Il sera abattu par des tueurs anonymes.

Le 6 novembre 1946, suite à un casse raté chez un bijoutier de la rue Boissière, à Paris, il se tire une balle dans la vessie en voulant ranger son pistolet. Ses complices l’enterrent clandestinement sur l’îlot de Limay sur la Seine. Jusqu’en 49, la police lui attribuera des casses.

Jean-Luc Godard a tourné Pierrot le Fou en 1965 avec Jean-Paul Belmondo et Anna Karina et l’apparition surréaliste de Raymond Devos. Le tournage a eu lieu en partie à Toulon, Hyères à l’Ayguade, à Porquerolles et la scène de la station-service… à Gonfaron.