Émissions Toutes les émissions

La Provence insolite

2min

La Provence insolite : L'hôtel de Cabre à Marseille

Par le jeudi 14 janvier 2016
Podcasts : iTunes RSS
L'hotel de Cabre à Marseille
L'hotel de Cabre à Marseille - inconnu

Un hôtel déplacé et sauvé !

Le 22 janvier 1943 après une vague d’attentats anti-allemands à Marseille. Ordre d’Hitler lui-même, les habitants sont avisés par haut-parleur qu’ils ont 2 heures pour évacuer et droit à 30 kgs de bagage chacun. Tous les trams de Marseille réquisitionnés et départ en train pour le camp des tirailleurs sénégalais de Fréjus où rien n’a été prévu. Boule de pain, un peu de fromage, pas de lit. 1500 d’entre eux sont “triés” et envoyés à Compiègne pour partir dans les camps.

Le 1° février les premières explosions. 17 jours d’explosions. Une tous les quart d’heure. Marseille sous un nuage. 1500 immeubles, 75 hectares. Rafles en parallèle, 40 000 controles et 2000 sont déportées. Seront épargnés, la mairie le palais Daviel, la maison diamantée et l’hôtel de Cabre. L'incohérence du nom des rues (rue de la Bonneterie et Grand’ Rue)

L’hôtel de Cabre est la plus vieille demeure de Marseille, édifiée en 1535, sur la commande du Consul Louis de Cabre, notable influent de la ville. Cette maison de 3 étages est d’un style qui emprunte à l’art gothique et à la Renaissance. L’effigie du propriétaire et de son épouse se trouvent sur la façade du premier étage ainsi que des amours chérubins et la statue de saint Jacques, en référence à Jacques de Cabre, père de Louis de Cabre.

La maison traverse plusieurs siècles sans trop de dégradations.

En 1943, suite à la Rafle de Marseille, les Allemands détruisent la quasi-totalité des ruelles bordant la rive nord du Vieux-Port. Quelques bâtiments à valeur historique sont préservés dont la Maison Diamantée et l’hôtel de Cabre.

Pendant la reconstruction du quartier, en 1954, la maison est déplacée d’un bloc et tournée de 90 ° pour rentrer dans l’alignement de la Grand-Rue.

En 1954, pour procéder à l’élargissement de la Grand’ Rue, et pour sauver l’hôtel de la destruction, on le déplaça d’un seul bloc et on le fit pivoter à 90°.

670 tonnes; Emprisonnée dans un étau d’acier, découpée en dessous et un chassis placé mu par un moteur de 4 cv.

5 jours de virage et 1 de déplacement

C’était pour que ses plus belles façades soient mises en valeur par le tracé nouveau

Texte de Jean-Pierre Cassely / CALENDRIER DES VISITES GUIDEES