Toutes les émissions

La Provence insolite

Du lundi au vendredi à 6h54 et 14h15

Le ferry boat de Marseille
Le ferry boat de Marseille - inconnu

La Provence insolite : le fameux ferry-boat

Le ferry boat, l'âme du vieux port de Marseille

C’est la plus courte traversée maritime au monde

Et cette réplique : « qué 100 mètres, 283 mètres 40 »

César : Ton ferry-boat, c'est une bouée qui a une hélice.

Escartefigue : Il en a même deux.

Panisse: Justement. Un bateau qui a une hélice à chaque bout, c'est un bateau qui marche toujours à reculons. Il n'a pas d'avant, ton bateau. Il a deux culs. Et avec toi, ça fait trois !

Marius acte IV

On avait décidé la mise en service de ce que les journaux de l'époque appelaient de manière imagée “un tramway maritime”, ou encore “un bateau omnibus à vapeur d'un modèle entièrement nouveau, joignant l'élégance à la commodité, et portant le nom anglais de ferry-boat”

L’inauguration fixée au 1° juin 1880, il faisait un temps épouvantable et la mer était si mauvaise que, par prudence, le voyage inaugural fut remis au surlendemain, 3 juin.

A partir d'octobre 1938 la vapeur fit place aux techniques du moteur à huile lourde. Il empuantissait un peu plus les eaux du Vieux-Port, mais on n'arrête pas les progrès du progrès. C'est ainsi qu'une nouvelle unité, dotée d'un poste de pilotage central avec lequel le timonier n'avait plus à se déplacer, mais simplement à se retourner dans le sens de la traversée - vint rejoindre les anciens qui commençaient à donner de signes évidents de fatigue.

Le César, (encore un hommage à Pagnol) venait renforcer la flottille des Mouche. Il avait été construit - comme ses ancêtres - au chantier naval de la Seyne en 1952 et, événement sans précédent, il réalisa le rêve fou de Marius, qui amusait tant Escartefigue : il navigua en pleine mer. Tout seul. Sans remorqueur. On avait pris toutes les précautions et dispensé les conseils d'usage. Un canot de sauvetage avait été embarqué à bord, les panneaux soigneusement fermés et la traversée La Seyne Marseille ne devait se faire que par grand beau temps, de jour, bien sûr, et en suivant la côte au plus près, avec consigne de se réfugier dans le port le plus proche au moindre signe de fraichissement. Il était venu par ses propres moyens...

Capitaine Escartefigue, “amiral des banquettes de café, commodore de la moleskine”. Le chauffeur (incarné par Maupi), noir comme un diable et si étroitement logé devant sa chaudière qu'il était “aussi près du feu que le bifteck”. Innocent Mangiapan. “Capitaine, dit-il à Escartefigue qui parresse au bar de Cesar, y a des passagers qui s’impatientent

  • Ah ! et combien ils sont ?

Ils sont un, mais ils ont la canne et le chapeau...

Texte de Jean-Pierre Cassely www.provence-insolite.org