La Provence insolite

Du lundi au vendredi à 6h54 et 14h15

HEINRICH HEINE
HEINRICH HEINE - inconnu

La Provence insolite : une statue chère à Sissi à Toulon !

POURQUOI Y A-T-IL UNE STATUE DE HEINRICH HEINE au Jardin d’acclimatation du Mourillon à TOULON ?

*Mais que fait le statue de Heinrich Heine () à Toulon, dans ce charmant jardin botanique au-dessus des plages très fréquentées du Mourillon ? Disons-le tout net, la statue n’a aucune légitimité historique, littéraire ou autre à se trouver en cet endroit. Il s’agit du résultat d’une incroyable série de circonstances rocambolesques qui ont finalement permis au monument de trouver sa place à Toulon.**

En 1873, la fameuse Sissi, Élisabeth de Wittelsbach, impératrice d’Autriche, fervente admiratrice du poète Heinrich Heine (1797-1856), commande un monument à son effigie. Ayant essuyé le refus des autorités municipales de la ville de Hambourg, où avait séjourné le poète, pour y installer la statue, elle décide de la transporter jusqu’à sa propriété de Corfou (l’Achilleion). En 1907, Guillaume II, roi de Prusse et empereur d’Allemagne rachète la propriété de l’impératrice assassinée et fait retirer la statue de celui qu’il considérait comme « le pire saligaud de tous les poètes allemands ».

L’éditeur Julius Campe fait rapatrier le monument à Hambourg où il lui trouve un emplacement dans les espaces verts d’un immeuble de bureaux. Maltraitée, griffonnée, entaillée dans le climat antisémite de l’entre deux guerres, la statue est à nouveau déplacée vers Altona, un quartier de Hambourg dans un musée que les nazis vont fermer en 1933. La fille de l’éditeur Campe, Olivia, prend alors la décision de faire partir le monument à Marseille par bateau puis par camion de Marseille à Toulon. Pourquoi à Toulon ? Parce qu’Olivia Campe allait rejoindre son époux, Edmond Bouchard, qui était Toulonnais. En 1956, exhumée des caisses où elle avait passée la guerre, la statue est retrouvée, cédée à la ville de Toulon et placée là où elle se trouve aujourd’hui ! mais l’histoire n’est peut-être pas terminée puisque des admirateurs de Heine ont engagé une série d’actions pour rapatrier le monument voyageur sur la terre natale du poète !

(*) Heinrich Heine, poète, journaliste et critique allemand (1797-1856) d’origine juive verra son œuvre proscrite dans son pays natal, l’Allemagne.

Ajoutons que l’impératrice Sisi a séjourné à Marseille à l’hôtel du ouvre et de la Paix sur la Canebière « où la souveraine, après avoir dégusté son mets préféré - des "huîtres françaises" -, a commandé un poisson, une viande et des fraises des bois, le tout accompagné d'asti spumante, avant d'entraîner sa suivante vers le port pour se régaler encore d'une glace! »

Texte de Jean-Pierre Cassely provence-insolite.org