Émissions Toutes les émissions

La Provence insolite

Du lundi au vendredi à 6h54 et 14h15

2min

La statut de la Liberté à Saint-Cyr-sur-Mer

Par le jeudi 22 octobre 2015
Podcasts : iTunes RSS
La statue de la Liberté à Saint-Cyr-sur-Mer
La statue de la Liberté à Saint-Cyr-sur-Mer

La statut de la Liberté à Saint-Cyr-sur-Mer

19 juin 1885 : La Statue de la Liberté du sculpteur français Frédéric Bartholdi, donnée par la France aux États-Unis, arrive à New York.

Les carrières de Cassis ont fourni de la pierre pour une partie le socle de la Statue de la Liberté à New York.

À Saint-Cyr-sur-Mer, entre Marseille et Toulon, Place Portalis, une réplique de la statue de la Liberté interpelle le passant, à raison, puisqu’il s’agit du modèle signé Bartholdi, de l’emblématique vigie de New York.

Combien y a-t-il de copies de la statue de la Liberté en France ? Réponse : au moins sept. Deux à Paris (jardin du Luxembourg et île des Cygnes), Roybon en Isère, Barentin près de Rouen (on l’aperçoit dans le film “le cerveau” de Gérard Oury avec Bourvil et Jean-Paul Belmondo), Place de la Liberté à Poitiers, Colmar et Saint-Cyr-sur-Mer, Var, sur la côte méditerranéenne entre Marseille et Toulon. La statue originale est à New-York, et a été offerte par la France (ou plus précisément par une souscription privée de Français) en 1886. Elle a été exécutée par Frédéric-Auguste Bartholdi et Gustave Eiffel pour la charpente métallique. La statue est en effet creuse et recouverte de plaques de cuivre rivetées. Elle symbolise “la Liberté éclairant le Monde”.

Saint-Cyr-sur-Mer possède une étonnante réplique de la statue de la Liberté, place Portalis. Signée du même Bartholdi, elle est en fonte et aurait même servi de modèle pour celle de New York. Il faut dire qu’elle est de dimension beaucoup plus modeste en taille, 2,50 m des pieds à la tête, l’équivalent de l’index de la statue américaine. C’est à l’occasion de la mise en service du premier réseau de distribution d’eau par canalisation dans la commune qu’avait été émise l’idée de commémorer cet événement. Il fut donc décidé qu’une souscription serait lancée pour recueillir les fonds nécessaires à cette opération de prestige. Mais Anatole Ducros, généreux donateur et propriétaire terrien à Saint-Cyr, fit l’affront à la population de vouloir en payer l’intégralité. D’où protestation de ceux qui n’avaient pas pu participer. Quoi qu’il en soit, elle fut inaugurée en 1913.

En 1990 la statue a fait l’objet d’une redorure et a failli être prise en otage par les grévistes de la Ciotat mécontents de la fermeture des chantiers navals. Prévenues on ne sait par quel canal, les autorités de Saint-Cyr avaient eu le temps de la mettre en sûreté le temps que les esprits se calment.

À propos d’eau, les deux cours d’eau de Saint-Cyr portent des noms amusants et étonnants: “la Sale” et le “Dégoûtant” (ce dernier est en fait un “oued” qui ne coule qu’en cas de pluies).

Texte de Jean-Pierre Cassely www.provence-insolite.org