Replay du mardi 6 avril 2021

Au jardin ou au café, ils cultivent leur savoir-faire à Jublains

- Mis à jour le

Plus de 26.000 touristes passent chaque année par le musée archéologique de Jublains. Mais derrière la forteresse historique, il y a aussi un village... et des habitants passionnés.

Nicole Chardron tient le café de Jublains depuis 1976.
Nicole Chardron tient le café de Jublains depuis 1976. © Radio France - Gauthier Paturo

"On veut montrer que Jublains c'est aussi un village qui vit et qui s'anime". Le message du maire Alain Rondeau est clair : si Jublains est un des sites archéologiques les mieux préservés du grand ouest, c'est aussi un lieu de vie pour plus de 700 diablintes. D'ailleurs, le nom des habitants est un héritage de ce passé gallo-romain.

Développer la démocratie participative

Et pour exister en tant que petit village, le maire mise sur la mutualisation des moyens. Avec les bourgs voisins de Grazay et la Chapelle au Riboul, ils imaginent la cantine scolaire ensemble. Avec 25% de produits bio et 35% de produits locaux, les plats sont préparés dans la cuisine de Jublains. "Aujourd'hui si on reste tout seul dans son coin, on ne s'en sort pas" assure Alain Rondeau. L'élu a aussi à cœur de développer la démocratie participative. Bientôt, il invitera les habitants à réfléchir sur la réfection du centre bourg.

Un jardinier paysagiste s'est installé à Jublains

"Le lierre n'étouffe pas les arbres ! Au contraire, il favorise la biodiversité" assure Thomas Bouin. Il faut dire que cet habitant de Jublains connait bien la nature. Spécialisé dans la taille, il a créé "Histoire de tailles" en s'installant sur la commune en octobre 2020. Féru d'histoire et de botanique, il se définit comme "jardinier". Il aime entretenir et valoriser les espaces extérieurs, avec une passion particulière pour les demeures historiques. Et ça tombe bien, puisque notre département compte "environ 300 manoirs et châteaux habités".

Le café Chardron, plus qu'un bar... une institution !

Nous avons aussi poussé la porte d'un café atypique... puisqu'il fait aussi grainterie, aliments du bétail, bouteilles de gaz et... pesée des tracteurs ! Tenu depuis 1976 par Nicole Chardron, le bar a conservé son âme... et sa tapisserie des années 80. Dans son hangar, attenant au café, Nicole Chardron propose la vente de plants. Pour la pesée des camions, c'est à la balance mécanique ! Ici, pas d'électronique, ce qui évite à la machine de tomber en panne. "Le jour où elle tombera en panne, c'est que la bonne femme ne sera plus là" sourit-elle. Après 45 ans passés dans ce commerce, Nicole Chardron attend un éventuel repreneur car, dit-elle... "il sera temps !"

Thomas Bouin a créé "Histoires de taille" à Jublains
Thomas Bouin a créé "Histoires de taille" à Jublains © Radio France - Gauthier Paturo
Mots clés: