Replay du lundi 3 mai 2021

A Ernée, ils attendent le feu vert pour rouvrir leur commerce

- Mis à jour le

Dans la rue nationale d'Ernée, ils sont voisins et n'attendent qu'une chose : pouvoir rouvrir leur magasin au public. Entre incompréhension, attentes et espoir, rencontre avec deux chefs d'entreprises motivés.

L'église d'Ernée, au bout de la rue nationale.
L'église d'Ernée, au bout de la rue nationale. © Radio France - Gauthier Paturo

Le salon de tatouage a dû baisser son rideau lors du confinement. L'espace de jeux, lui, n'a jamais pu ouvrir. Situés l'un en face de l'autre, ces deux boutiques se préparent à la reprise. Si pour "Ink my spirit", la date du 19 mai semble actée, c'est plus compliqué pour "Au Pass'Temps".

Tatoueur, un métier où l'hygiène est primordiale

"On est formé par une infirmière aux règles d'hygiène, dans une formation validée par l'Etat. Ce même Etat qui nous empêche de travailler" explique Rémi Boutillier. Chez ce tatoueur professionnel, c'est l'incompréhension. Néanmoins, la perspective d'une réouverture le 19 mai est bien là. 

Passionné de dessin depuis tout petit, Rémi Boutillier est spécialisé dans les créations réalistes. Comme ce lion qui a nécessité dix heures de travail. "Un tatouage ne se fait pas sur un coup de tête", assure le gérant de Ink my spirit. Mais il admet que les tatouages se démocratisent de plus en plus. "Ici, les clients ne sont pas forcément des habitants d'Ernée. De plus en plus de personnes se laissent tenter par des tatouages, quelle que soit leur classe sociale.

Rémi Boutillier est tatoueur à Ernée. Il tient le salon "Ink my spirit"
Rémi Boutillier est tatoueur à Ernée. Il tient le salon "Ink my spirit" © Radio France - Gauthier Paturo

Ils ont réalisé un périple de 32 000 km

Juste en face du salon de tatouage, il y a une nouvelle boutique : "Au Pass'Temps". Un espace de jeux intergénérationnel qui n'a pas encore pu ouvrir ses portes. A ce jour, et malgré l'annonce du déconfinement, Greg et Cécile Danner ne savent toujours pas quand ils pourront démarrer leur activité.

"Notre souhait c'est de regrouper les différentes générations, sortir d'une société trop individualiste" explique Greg Danner. Une envie que le couple d'alsaciens nourrit depuis leur périple. Fin 2019, ils ont parcouru 32.000 km en caravane à travers les Balkans et découvert d'autres façons de vivre. De retour en France, ils cherchaient un lieu où installer leur espace de jeux... et ont découvert la Mayenne !

Ici, jeux d'arcades, de société ou de cartes sont prêts. La déco est soignée, en proposant différentes époques, des années 1900 jusqu'à une ambiance futuriste. Il ne manque que les clients. Le couple espère y voir plus clair d'ici quelques semaines pour envisager - enfin - une ouverture.

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Mots clés: