Replay du jeudi 30 janvier 2020

A Port-Brillet, il a tout plaqué pour sauver le dernier café du village

- Mis à jour le

Nous avons rencontré des Brillet-Pontains passionnés. Reprendre le dernier café du village, œuvrer en tant que bénévole depuis 40 ans, ou impulser du positif à l'école... Port-Brillet regorge de belles histoires.

Le bar St Eloi à Port Brillet
Le bar St Eloi à Port Brillet © Radio France - Gauthier Paturo

C'est un village de 1900 habitants à l'ouest du département qui n'avait plus de café. Une situation qui a attristé Yann Mustière, habitant de la commune. Il a donc tout plaqué pour reprendre le dernier bar de Port Brillet. Un pari risqué, qui paye aujourd'hui.

Un Brillet-Pontain aux JO d'Albertville

Nous avons aussi rencontré Daniel Duval, bénévole depuis quarante ans sur la commune. Il préside l'association SCL qui compte douze sections sportive. Il a aussi été secouriste sur les JO d'Albertville.

Insuffler du positif à l'école

A l'école Misedon de Port-Brillet, le principal Yannick Poirier a mis en place "Les minutes positives". Pour lui et l'équipe éducative, l'école doit aussi former les futurs citoyens de demain.

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Mots clés: