Replay du samedi 10 octobre 2020

Le Champ de Mars

A Paris, tout commence toujours par une explosion

Le champ de Mars
Le champ de Mars © Getty - coolbiere photograph

Sur la plaine de Grenelle, dans le XVe arrondissement actuel, il y avait un énorme rocher que l’on a fait sauter à la dynamite pour aplanir un grand terrain afin d’y organiser un champ de manœuvre pour les soldats du roi, en face de l’école militaire. Ce champ fut baptisé champ de Mars, du nom du Dieu de la Guerre. Ainsi, Louis XV passait en revue le régiment de la garde royal devant l’école voulu par Madame de Pompadour comme le rappelait dans une émission ancienne de l’ORTF l’excellent chroniqueur mondain Francis Cover.

Avant la promenade des Parisiens, avant la Tour Eiffel, les concerts de Johnny Hallyday, le mur de la paix, la statue du maréchal Joffre, la fan zone de l’Euro de foot, le champ de Mars fut donc destiné à des parades militaire ou des célébrations civile comme la fête de la fédération en 1790 qui célébrait le première anniversaire de la révolution française. En 1815, juste avant sa tripotée fatale à Waterloo, Napoléon distribua sur le champ de Mars des aigles symboliques à son armée. 

Au XIXe siècle, le champ de Mars devint un grand hippodrome, en ce temps-là, les Parisiens raffolaient de courses de chevaux. La vocation militaire du champ de Mars terminée, en 2000, le président Chirac inaugure le mur de la paix, retiré il y a peu de l’esplanade, pour être réinstallé avenue de Breteuil. 

Clara Halter, créatrice du mur de la paix, Louis XV, madame de Pompadour, Napoléon Premier, tous ont marqué l’histoire du champ de Mars à Paris mais s’il faut n’en retenir qu’un, alors choisissons Johnny Hallyday qui pour ses 40 ans de carrière, en 2000, année symbolique, a offert à ses fans un des plus grands concerts de sa carrière. 

Mots clés: