Replay du samedi 7 novembre 2020

Le Monument aux Morts

La tombe du soldat inconnu sous l’arc de Triomphe a 100 ans cette année 2020. Cet homme et cette tombe rendent hommages à l’ensemble des soldats morts pour la France.

La tombe du soldat inconnu
La tombe du soldat inconnu © Getty - Harvey Meston / Employé

C’est donc le 11 novembre 1920 que le Soldat Inconnu est inhumé sous l’Arc de Triomphe en présence du président Poincaré, de Georges Clémenceau et du ministre de la guerre Louis Barthou qui déclare devant le cercueil "Au nom de la France pieusement reconnaissante et unanime, je salue le Soldat inconnu qui est mort pour elle ». Un soldat, un cercueil désigné deux jours plus tôt parmi sept autres dépouilles non identifiées par Auguste Thin, un jeune poilu âgé de 21 ans. 

Et tous les soirs, toute l’année, depuis 1923, sous l’arc de Triomphe, on ravive la flamme du Soldat inconnu, tous les Parisiens peuvent assister à cette cérémonie agrémenté de l’hymne officiel.

Et depuis 1920, tout autour du soldat inconnu, des milliards de photos, des millions de voitures, de bus, de scooter autour de l’arc de Triomphe, un avion qui est passé dessous en 1919, piloté par Charles Godefroy, des manifestations en tous genre comme celle du MLF en 1971 et qui avait déclaré : il y a encore pus inconnu que le soldat inconnu, sa femme.

 Le soldat inconnu, le devoir de mémoire pour ne pas oublier les un million 500 mille morts et les 300 000 disparus, à noter la sortie du livre de Jean Yves Le Naour « La gloire et l’oubli » aux éditions Michalon qui raconte l’histoire croisée de deux romanciers de la grande guerre, tous deux prix Goncourt, Henri Barbusse et Maurice Genevoix dont la dépouille entrera au Panthéon le 11 novembre et rejoindra ainsi Hugo, Zola, Jaurès et tant d’autres.

Mots clés: