Replay du samedi 17 octobre 2020

Le musée d'art et d'histoire du Judaïsme

Le musée d’art et histoire du judaïsme en lieu et place de l’ancien hôtel particulier de Saint Aignan a été voulu et inauguré en 1998 par le président de la République Jacques Chirac

Pierre Dac aux côtés d'un très jeune Thierry Le Luron
Pierre Dac aux côtés d'un très jeune Thierry Le Luron © Getty - ROBOTH François / Contributeur
  • M pour musée
  • A pour art
  • H pour histoire
  • J pour judaïsme

Le MAHJ,  au cœur du Marais à Paris retrace la culture juive en Europe depuis le moyen-âge. Si la collection permanente est d’une grande richesse, la commissaire Anne Hélène Hoog et le journaliste Jacques Pessis ont eu l’excellente idée de consacrer une exposition temporaire à un des plus grands humoristes du XXe siècle : Pierre Dac. 

Journal satirique « L’os à Moelle », Feuilletons radiophoniques, « signez Furax », « Faites chauffer la colle », président d’un parti politico-absurde, « le Mou », les temps sont durs, votez MOU, créateur du « Schmilblick », un mot inventé, au sonorité Yiddish, Pierre Dac puise son humour au sein même de sa judéité, mélange d’absurdité mélancolique et de poésie qui mènent au rire salvateur, dernière barrière avant le désespoir.

En 1943, Pierre Dac rejoint le général de Gaule et Radio Londres. Il écrit plus d’une centaine d’éditoriaux, de sketches et de chansons : Ses victimes : Joseph Darnand, Maurice Chevalier, Laval mais aussi Goebbels Hitler, le maréchal Pétain et Philippe Henriot

Le 10 mai 1944, sur radio Paris, dans les studios de Champs Elysée, Philippe Henriot, secrétaire d’état à la propagande de Vichy, charge violemment Pierre Dac. Le lendemain, Pierre Dac sur Radio Londres répond à Philippe Henriot. Peut-être pour la seule fois de sa vie, l’humoriste a retiré son nez rouge.

Pierre Dac « du côté d’ailleurs », au musée d’art et histoire du Judaïsme, exposition au long cours à visiter impérativement jusqu’à février 2021. On compte sur vous car comme disait ce si fin humoriste « comptez sur moi, je compte sur vous, ce qui fait que chacun y trouvera son compte ».

Mots clés: