Replay du samedi 3 octobre 2020

Le palais de Chaillot

Suite de notre saga consacrée Palais de Chaillot construit en 1937 sur les ruines de l’ancien Palais du Trocadéro.

Palais de Chaillot
Palais de Chaillot © Getty - Raquel Lonas

Musée, opéra, théâtres, expositions, oui le palais de Chaillot est par définition le grand lieu culturel de la capitale. Il a même abrité au milieu du XXe siècle le Théâtre National Populaire de Jean Vilar. Le metteur en scène comptabilisera plus de cinq millions d’entrées à Chaillot, des quantités de spectacle et de pièces de théâtres comme cette adaptation de "Ruy Blas" de Victor Hugo, personnage romantique qui part en guerre contre les grands d’Espagne, joué par un autre grand romantique : Gérard Philippe.

Chaillot fut un temps le siège de l’ONU, avant que l’Organisation des Nations Unies ne s’installe à New York. 

Le Palais de Chaillot est monumental, tous les grands de ce monde ont foulé son parvis ainsi que des dizaines de millions de touristes et de Parisiens amoureux de Paris, il a servi à tout, à des célébrations de la révolution française, aux obsèques de Paul Valéry, à la propagande d’Hitler en 1940, il a même failli disparaitre lors d’un incendie en 1997. Miraculeusement, les musées ont été préservés, celui des monuments et du cinéma français et bien sûr le musée de l’homme avec ses squelettes, qui sont les seuls à faire de vieux os, et toutes ses parties anatomiques plongées dans des bocaux de formols, des cœurs, des cerveaux, des jambes, et même des langues comme le rappelle la commissaire générale du musée. 

Et maintenant on sait où se trouve la folle de Chaillot, au palais du même nom, place du Trocadéro, 16e arrondissement.