Replay du samedi 24 avril 2021

Le Stade Français

Au hasard d’une balade au quartier Odéon à Paris, jetez un coup d’œil sur la façade de la vieille brasserie « le Procope ».

Les couleurs du Stade Français
Les couleurs du Stade Français © Getty

Il y a là une plaque en bronze et cette inscription : 

C’est en ce restaurant le Procope que le Stade Français a été fondé par cinq étudiants le 13 décembre 1883

Le stade de la faisanderie, porte de Saint Cloud, future Stade Français, une époque, pas si lointaine, disons fin XIXe siècle où le sport n’existait pas ! Si, si !!! Ou alors pour les élites que s’ennuyaient de ne rien faire. 

Puis le temps imparti au travail a diminué, les machines ont remplacé le lourd labeur des femmes et des hommes et la société de loisir s’est doucement implantée avec toutes sortes de pratiques sportives. Et il a fallu s’organiser comme toujours en créant des associations, des comités et des clubs comme le Stade Français en 1883. 

Le Stade Français est un club omnisport : Tennis bien sûr dès 1912 avec le championnat de France, Course à pieds, natation, judo, squash, golf, hockey sur gazon, foot avec une prédilection pour le Rugby, joué au départ par des exilés britanniques à Paris. 

Le blason du stade Français ? Un losange, un grand S pour Stade et un grand F pour Français, mais de quelles couleurs ? Avec Max Guazzini, président mythique du Stade Français, le rouge disparaît au profit du rose, le rugby devient paillette, les calendriers des joueurs dénudés se vendent comme des petits pains, Moscato, Lièvremont ou Simon en pin-up viriles, coup de génie de Max Guazzini qui est aussi à l’origine de la rénovation complète du superbe Stade de Jean Bouin, où officie les rugbyman du Stade Français. 

Le spectacle, le fric, le business du sport ont envahi la planète mais ils restent, les valeurs de solidarité, de franches camaraderies et de joyeuses fêtes d’après match : à propos vous connaissez sans doute la devise latine des vétérans rugby du stade français "les holds Hirelings", les vieux mercenaires "biberunt doum ledent" : "Qu’ils boivent pourvu qu’ils jouent".

Mots clés: