Replay du samedi 26 septembre 2020

Le Trocadero

Alors, un touriste égaré sur le champ de Mars à Paris me demandait l’autre jour : on dit Palais de Chaillot ou Trocadéro ? Et bien les deux lui répondis-je !

Fontaine du Trocadero
Fontaine du Trocadero © Getty - Lupengyu

Pour faire synthétique, le palais du Trocadéro a été construit pour l’exposition universelle de 1878 sur la colline de Chaillot puis fut démoli pour l’exposition universelle de 1937, remplacé par l’actuel Palais de Chaillot. 

Il faut savoir que les différentes expositions universelles du XIXe et XXe siècle suscitaient un engouement aussi populaire, voir plus qu’une coupe du monde de Football ou l’organisation des jeux olympiques. Le clou du spectacle consistait à construire des bâtiments somptueux, modernes mais éphémères. 

Beaucoup ont été démolis, d’autre miraculeusement existent toujours comme la Tour Eiffel. Le vieux palais du Trocadéro, lui n’a pas eu cette chance, son architecture Hispano Mauresque considérée comme laide et ringarde lui a été fatale, 1937, on rase le Troca pour Chaillot, passant de 17 000 mètres carrés à 42 000 dans un style qui n’aurait ni déplu à Benito Mussolini, ni à Adolf Hitler. 

Si le palais du Trocadéro n’existe plus, il reste la place du même nom. On y a toujours fêté le top départ de la révolution française où les grands bals du 14 juillet se succèdent aux discours pompeux comme celui du président du conseil Edouard Daladier en 1939. 

Et comme tous les banquets républicains se terminent par des chansons, nous ne faillirons pas à la tradition, écoutez cette petite pépites, archives INA, une chanson de 1937, à la gloire de l’exposition universelle et du nouveau palais de Chaillot, en lieu et place du pauvre palais du Trocadéro, tombé dans les oubliettes de la grande histoire de Paris.   

Mots clés: