Replay du dimanche 11 octobre 2020

Paris Vintage - 1955

1955 : Paris s’américanise, découvre le journal télévisé et se bat contre les crues !

Les crues du début d'année 1955
Les crues du début d'année 1955 © Getty - Keystone-France / Contributeur

Terminé la guimauve et les roucoulades de Cora Vaucaire, Mick Micheyl, Tino Rossi ou André Dassary ! Les toutes nouvelles stations radio Luxembourg et Europe numéro 1 diffusent une musique révolutionnaire arrivée des Etats-Unis : le rock and roll. 

Il déferle sur Paris, les jeunes parisiens s’arrachent, dans un nouveau commerce appelé disquaire, les 45 tours de Bill Haley, Little Richard, Fats Domino, Jerry Lee Lewis et le plus King d’entre eux : Elvis Presley. 

C’est aussi à Paris, l’âge d’or de la chanson rive gauche : 1955, Léo Ferré est pour la première fois en vedette à l’Olympia. Les téléspectateurs, soit seulement 2 % des Français, découvrent en 1955, à la télévision, le journal présenté par Léon Zitrone depuis les studios de la rue Cognacq-Jay dans le 7e arrondissement. 

Que d’eau, que d’eau sur Paris et le bassin parisien en ce début de l’année 1955. Crues exceptionnelles de la Marne et de la Seine, on a frisé les grandes inondations de 1910.

Au cinéma, Sacha Guitry réalise en 1955 « Si Paris m’était conté ». Trois millions de spectateurs iront voir ce film qui rend hommage à la plus belle ville du monde.

Mots clés: