Replay du dimanche 1 novembre 2020

Paris Vintage - 1958

La crise politique favorise le retour d’un homme providentiel sur la scène nationale et internationale : le Général de Gaulle !

Yves Saint Laurent, dans son atelier, en 1958
Yves Saint Laurent, dans son atelier, en 1958 © Getty - Getty Images / Intermittent

Déjà 1958 et le vieux monde sont derrière nous. L’empire français s’effrite et la guerre en Algérie a eu la peau de la IVe république. La crise politique favorise le retour d’un homme providentiel sur la scène nationale et internationale : le Général de Gaulle ! Après 14 ans d’absence, De Gaulle revient, il donne une conférence de presse au Palais d’Orsay, pas encore musée. 

Le général de Gaulle, qui selon son expression, n’appartient à personne et à tout le monde, est prêt à assumer les pouvoirs de la République, à une seule condition, seul lui décidera ! François Mitterrand, son adversaire, évoquera un coup d’état, un 18 brumaire bis.

De Gaulle super star, applaudi par 500 journalistes, il en est d’autres, dans la chanson, Dalida triomphe à Bobino, rue de la Gaité Montparnasse; dans la mode, Yves Saint Laurent, 21 ans, présente avenue Montaigne sa première collection révolutionnaire : Trapèze !

Décidément cette année 58 est placée sous le signe de la modernité. Louis Malle signe « Ascenseur pour l’échafaud », le premier film de la nouvelle vague. Déambulation nocturne, passionnelle et criminelle dans un Paris, noir, blanc, ou les enseignes des drugstores ne cessent de clignoter sur le visage démoniaque Jeanne Moreau.

Ce n’est pas la trompette de Miles Davis mais un carillon qui retient l’attention des Parisiens en 1958 Aux Buttes-Chaumont, dans les studios de la radio diffusion française, future France Inter, Henri Kubnick invente et présente « le jeu des 100 000 francs ».

Henri Kubnick, méchant à souhait, laissera sa place à Roger Lanzac de la piste aux étoiles, puis Lucien Jeunesse, Louis Bozon et désormais Nicolas Soufflet, ou les 100 000 francs anciens ont été remplacés par des francs nouveaux puis des Euros. 

Mots clés: