Replay du dimanche 20 décembre 2020

Paris Vintage - 1964

Début 64, Franck Alamo est en tête des hits parade avec cette chanson romantique "Maillot 38/37", car à Paris et en banlieue, pour téléphoner à sa chérie, il faut composer sur le cadran en bakélite trois lettres et quatre chiffres contre dix chiffres aujourd’hui.

L'entrée au Panthéon de Jean Moulin
L'entrée au Panthéon de Jean Moulin © Getty - Keystone-France / Contributeur

Pour des raisons mnémotechnique, ces 3 lettres sont associés à des vrais mots : Mai pour Maillot, Ric pour Richelieu, eto pour étoile etc,...

En 1964, le téléphone fait sa révolution. Le ministre des postes et télécommunications, Jacques Marette, frère de la psychanalyste Françoise Dolto et par conséquent l’oncle du chanteur Carlos lance la grande réforme du téléphone, avec fil.  

Paris sixties, boostées par des années économiques féériques construit des grands immeubles. Les HLM poussent comme des champignons, malheureusement trop préfabriqués, trop vite construit, résultat, un drame en 1964, boulevard Lefebvre dans le 15e arrondissement.  

1964, le retour des pieds noirs d’Algérie en France inspire Enrico Macias qui enregistre « Toi Paris tu m’a pris dans tes bras ».

Et Paris acclame Jacques Anquetil lors de la dernière étape du tour de France, un contre la montre Versailles / Parc des Princes, Anquetil remporte son cinquième tour de France devant Raymond Poulidor, éternel second, qui rate la marche suprême distancée de 21 petites secondes. 

Pour conclure cette année 64, un discours devenu mythique, celui d’André Malraux devant le Panthéon à l’occasion de la cérémonie d’entrée du chef de la résistance intérieur : Jean Moulin ! Ce jour-là à Paris, le temps était glacial.

Mots clés: