Replay du dimanche 10 janvier 2021

Paris Vintage - 1967

La modernité se mêle aux pharaons, les taxis sont pris d'assaut et on rejoint Toulouse à 200 kilomètres par heure !

Le Capitole qui permet aux parisiene rejoindre Toulouse à 200 Km/h
Le Capitole qui permet aux parisiene rejoindre Toulouse à 200 Km/h © Getty

L’année 1967 à Paris est marquée par la fabuleuse exposition des trésors du pharaon Toutankhamon au Petit Palais. Record absolu, un million 300 000 milles visiteurs et le premier d’entre eux, pharaon moderne venue en DS Citroën, le Général de Gaulle.  

1967, les Parisiens sont de plus en plus pressés… Comme des citrons, le métro, matin et soir est bondés, dehors, difficile de trouver un taxi comme le chante Annie Philippe pour sortir le soir ou foncer à la gare d’Austerlitz et sauter dans le tout dernier train à la mode « le Capitole » qui effectue le parcours Paris Toulouse à 200 kilomètre heure.

A Paris, tout se veut moderne en 1967, sauf peut-être un duel à l’épée, entre deux hommes politiques, Gaston Deferre, future ministre de l’intérieur, et René Ribière, député du Val d’Oise ; le premier ayant traité le second d’"abruti" en plein débat à l’assemblée nationale. Affront suprême, c’est donc dans un jardin privé de Neuilly sur Seine qu’aura lieu le denier duel de l’histoire de France, pratique interdite depuis le XVIIe siècle par le cardinal de Richelieu.

1967, Jacques Dutronc, garçon de de la Trinité, cigarillos aux lèvres chante pour toutes les Parisiennes, employées de chez Citroën aux caissières de Prisunic avec une préférence pour Françoise Hardy et les pin-up qui fréquentent les clubs sélect de la capitale : chez Régine, rue de Ponthieu et chez Castel, rue Princesse.

Deux bonnes nouvelles en guise de conclusion, les Parisiens 1967 inaugurent l’autoroute Paris Lille tandis qu’ils découvrent pour la première fois sur leurs téléviseurs le monde en couleur.

Mots clés: