Replay du dimanche 7 février 2021

Paris Vintage - 1971

Si l’année 1971 est placée sous le signe de la Pop Music, elle perd aussi un de ses Dieux.

Jim Morrison succombe à une overdose à l’âge de 27 ans
Jim Morrison succombe à une overdose à l’âge de 27 ans © Getty - Michael Ochs Archives / Intermittent

Michel Delpech est la nouvelle coqueluche des variétés de l’année 1971. Numéro 1 au Hitparade avec “Pour un flirt”, il dresse également un inventaire de cette année 71 sur un autre 45 tours.  

Il y évoque la profusion des Sex Shop partout dans Paris, l’opéra rock “Jésus Christ super star” joué au Palais de Chaillot qui parle aussi de la nouvelle société du premier ministre Jacques Chaban-Delmas et les débuts d’un jeune prodige imitateur : Thierry Le Luron. 

Mais l’année 1971 est marquée également par la disparition de Jim Morrison. Dans son paradis artificiel remplis d’éléphants camés tous roses, Morrison succombe à une overdose à l’âge de 27 ans dans un bar branché de la rue de Seine "Le Rock’n Roll Circus”. Quelques jours plus tard, dans l’incognito presque total, ils ne sont que cinq au Père Lachaise à lui rendre hommage contre des centaines de milliers des années plus tard. 

Paris en 1971, c’est plus de voitures, de trafics, de pollution.  

Les radios rivalisent d’imagination et Radio France créée cette année-là la station FIP, France Inter Paris, où le jazz et les animatrices sont l’antidote à l’état catastrophique de la circulation à Paris et en banlieue. Un seul remède : la voix méphistophélique de Kriss capable de défroquer tous les bénédictins d’un monastère. 

Le Paris moderne condamne définitivement les halles, son marché historique et l’âme de la capitale. Bientôt, les Parisiens s’approvisionneront à Rungis, quand d’autres boufferont du “Bolino”. 

Mots clés: