Replay du dimanche 4 avril 2021

Paris Vintage - 1979

1979, Paris se désillusionne, lui qui était dans sa bulle, qui se croyait dans du Champagne mais sera quand même toujours s’habiller de neuf !

1979, c'est aussi Jacques Mesrine
1979, c'est aussi Jacques Mesrine © Getty

1979, le chanteur Renaud est la vedette incontestée de l’année. Toutes les jolies fleurs de béton, de Clamart à Créteil, tous les Gavroches de Paris, de ménilmuche à la Mouffe se reconnaissent dans ces chansons popus. Mais d’autres styles musicaux frappent à la porte des hit parade.

1979, c’est une pluie de tubes qui inondent les pistes de danse des night- club parisiens : le palace, les Bains Douches, le Baron, le Montana, et la Main Jaune et sa piste de roller. Mais la jeunesse ne se défoulent pas que sous les boules à facettes et le sunlight, quartier de la gare Saint Lazarre, des voyous vandalisent les magasins, le mobilier urbain et même un cinéma porno pour le plaisir de casser. En 1979, on ne dit pas encore black-bloc mais casseur.

Décidemment l’année 1979 a pour symbole le drapeau noir de l’anarchie, le premier d’entre eux Jacques Mesrine est abattu porte de Clignancourt au volant de sa BMW par l’antigang du commissaire Broussard. L’ennemi public numéro 1 avait prévenu Robert Broussard « Quand nous nous rencontrerons à nouveau, ce sera à celui qui tirera le premier. Mesrine n’a pas eu le temps de dégainer, Les flics ouvriront le feu : 18 balles dans le corps.

1979, le nouveau Paris est en place, sur les vestiges des vieilles halles, voici le forum des Halles, une réalisation qui fait passer directement le cœur du Paris XIXe siècle d’Emile Zola au XXIe des zoulous de la fringue.

Mots clés: