Replay du samedi 26 décembre 2020

La statue du Maréchal Ney

- Mis à jour le

Michel Ney, maréchal de France était surnommé par Napoléon et ses grognards : « Le brave des braves ».

La statue du Maréchal Ney
La statue du Maréchal Ney © Getty

En 1853, en pleine période où les Français redécouvrent l’épopée Napoléonienne, ou des dizaines de livres sont édités pour raconter l’empire et fabriquer la légende de Napoléon et de ses Maréchaux, l’état français demande à François Rude, sculpteur romantique du XIXe siècle, d’édifier une statue en hommage au maréchal Ney, œuvre toujours présente à Paris, au carrefour de l’observatoire. 

Autre témoignage, Francis Cover, journaliste historien fantaisiste de la télé des années 60 a souvent évoqué la statue du Maréchal Ney et son exécution au jardin de l’observatoire.

Mais cette exécution, on a quand même fusillé un maréchal de France en plein Paris, signe la fin du premier empire et va déclencher l’épopée napoléonienne, le mythe héroïque de ces hommes, qui durant 25 ans ont chargé sabre au clair sur les plaines de Moscou, d’Autriche, de Prusse jusqu’à cette funeste bataille de Waterloo en Belgique. Rude, le sculpteur l’a saisi mieux que d’autres, le Ney de bronze, entre le bd Saint Michel et Port Royal a l’attitude du héros.

En décembre 1815, le maréchal Ney a 46 ans, c’est est un héros qui a trahi le roi Louis XVIII, prenant fait et cause pour Napoléon durant les 100 jours. Au palais du Luxembourg, la chambre des Pères condamne le Maréchal Ney de haute trahison et d’attentat contre la sureté de l’Etat et du roi Louis XVIII. Michel Ney est fusillé le 7 décembre 1815.

Rodin, le grand Rodin a dit à propos de la statue du Maréchal Ney, au carrefour de l’observatoire à Paris : c’est la plus belle de Paris ! Alors, quand le compliment vient d’un génie de la statuaire, il n’y a pas grand-chose à ajouter, sinon qu’il faut allez admirer la statue d’un des plus illustres maréchaux d’Empire : Michel Ney !

Mots clés: