La saga de Paris

Samedi et dimanche à 08h15

Paul Bocuse, à Lyon le 24 mai 1992
Paul Bocuse, à Lyon le 24 mai 1992 © Getty - Nicolas LE CORRE - Gamma-Rapho

Bocuse à Paris

Diffusion du samedi 30 novembre 2019 Durée : 3min

Celui dont le nom est indissociable de la ville de Lyon a désormais aussi une adresse à Paris

À Lyon on l’appelait Monsieur Paul ! Une figure de la grande cuisine, le big boss des fourneaux, le dab de la gamelle… Une institution dans la capitale des Gaules… Paul Bocuse a rendu son tablier il y a moins de deux ans, sans jamais dans sa longue vie s’être installé à Paris. À propos, il avait toujours un petit mot féroce.

Bocuse, une renommée internationale sans jamais passer par Paris ? Ouf, c’est chose faite depuis trois mois. À l’initiative de son fils Jérôme, le groupe Paul Bocuse est enfin à Paris, et dans un lieu prestigieux de la capitale : l’hôtel du Louvre et sa brasserie chic, en face de la comédie française. Une petite balade à deux pas dans les jardins du palais royal pour se mettre en appétit et hop ; à table. Mathieu Delprat, le responsable de la brasserie nous en dit plus.    

Si la brasserie du Louvre fait la part belle à la cuisine lyonnaise et aux classiques de Paul Bocuse, dont la volaille de Bresse aux vins jaunes et aux morilles, il est une autre recette que Bocuse avait créé  pour Valéry Giscard d’Estaing : la soupe de truffes VGE, les initiales du président de la république, une recette de 1975, le jour où Bocuse a reçu la légion d’honneur à l’Elysée.  

Sacré Paul Bocuse qui revint un jour à l’Elysée, quelques années plus tard pendant la cohabitation, Mitterrand président, Chirac premier ministre. 

Voilà toute la bonne cuisine de monsieur Paul profite désormais aux Parisiens et à leurs papilles à la Brasserie du Louvre, place André Malraux dans le premier arrondissement. Il y règne aussi l’esprit de ce grand chef français et de son animal fétiche, le coq français que de GI américains lui avaient tatoué en 1944 et que tous les maîtres d’hôtel de la brasserie du Louvre porte fièrement au revers de la veste. À