La saga de Paris

Samedi et dimanche à 08h15

E-2D Hawkeye de l' U.S. Navy à l'aéroport du Bourget
E-2D Hawkeye de l' U.S. Navy à l'aéroport du Bourget © Getty - Riccardo Niccoli - Stockrek Images

Le musée de l'air et dt de l'espace du Bourget

Diffusion du samedi 18 janvier 2020 Durée : 3min

Au Bourget, la réalité se transforme très vite en légende.

Le Bourget, ça ressemble à un nom d’oiseau, le bouvier ou la bergeronnette. De tous temps, les hommes rêvent de voler comme des oiseaux. Au siècle naissant, le XXe, la folle aventure commence. Sur des terrains vagues de fortune comme le Bourget en Seine Saint Denis, des engins à peine croyable qui ressemblent plus à des chauves-souris qu’à des avions s’envolent péniblement dans le ciel. Le rêve devient enfin réalité. 

Au Bourget, la réalité se transforme très vite en légende. Un musée est créé dès les années 50 sur l’emplacement même du premier aéroport d’île de France, bien avant Orly, bien avant Roissy Charles de Gaulle. Le Bourget date de la guerre de 14, construit au Nord Est de Paris pour protéger la capitale des escadrilles allemandes. 

En visitant le nouveau musée de l’air et de l’espace du Bourget, on est frappé par le grand bond technologique du premier coucou de fortune au Concorde supersonique. 

Ecoutez ce document amusant d’un pilote de la seconde guerre mondiale qui visite au son propre avion au Bourget 

Parmi la collection du musée du Bourget, dans la majestueuse galerie des huit colonnes, style art déco, vous pourrez admirer ces engins curieux nommé ballons, dirigeables ou zeppelins, le nom du constructeur allemand. Autre document d’archives en relation avec le musée, le premier décollage en région parisienne après la libération d’un dirigeable. Allo Papa Tango Charly.   

Le Bourget, plus qu’un musée ! Tous les avions sur place ont une histoire, ont tous volé, tous participés aux différents conflits dans le monde et à toutes les épopées commerciales. Une grande histoire liée à une grande aventure humaine, de Henri Farman à Louis Blériot, d’Hélène Boucher à Saint Ex, de Roland Garos à Marcel Dassault.