Replay du samedi 26 janvier 2019

Les grands magasins

- Mis à jour le
La samaritaine, au bout du Pont Neuf
La samaritaine, au bout du Pont Neuf © Getty - Romain Villa Photographe

Haussmann, le nouveau Paris, c’est une révolution ! Un gars génial, Aristide Boucicaut ouvre en 1852 le Bon Marché : entrée libre, prix fixe avec étiquettes, catalogue que l’on reçoit par la poste, livraison à domicile, Boucicaut invente la société de consommation tel qu’on la connait pratiquement aujourd’hui, sans internet évidement qui met à genou aujourd’hui les petits commerçants comme les grands magasins hier. Le Bon Marche sera le premier grand géant du commerce de linge à Paris pour le bonheur des dames et pour le malheur des portefeuilles de leurs bourgeois de maris. 

Vous tous Parisiens avez fait au moins une fois vos course au Bon marché ou aux Galeries Lafayette. Les plus anciens d’entre nous se souviennent

D’autres grands magasins disparus : les grands magasins du Louvre devenu le Louvre des Antiquaires puis plus rien du tout, La belle Jardinière, quai de la mégisserie, au « gagne petit », avenue de l’Opéra, le Bazar bonne nouvelle ravagé par un incendie ; les grands magasins Dufayel, les meubles à petit prix à crédit. Autre grand disparu, la Samaritaine, en face du Pont Neuf.

Les fondateurs de ces grands magasins, les grandes familles, se nomment Boucicaut, le bon marché Cognacq-Jay, la Samaritaine, le Printemps Hausmann, Jules Chaluzot. Les gains sont colossaux, mais leurs magasins ne représentent qu’une petite part de leur fortune, ils investissent dans l’immobilier, les chemins de fers, les mines, les aciéries, peu importe, la bourgeoisie adhère, les petites gens découvrent le crédit à la consommation et les vendeuses triment toute la journée pour un maigre salaire. 

Jusque dans les années 50, il existait encore 10 grands magasins à Paris. Mais dans la jungle des civilisés, pas de quartier, il en reste 4 : le Printemps, les Galeries Lafayette, le BHV et le Bon Marché, alias « au Bonheur des Dames de Zola qui écrivait  « Fi chez-moi donc la paix, avec votre évolution ! Allumez le feu aux quatre coins de Paris, fauchez les peuples, rasez tout, et quand il ne restera plus rien de ce monde pourri, peut-être en repoussera-t-il un meilleur. » Ah au fait il y a les soldes en ce moment dans les grands magasins ! 

Mots clés: