Replay du dimanche 2 juin 2019

On découvre la capoeira, un art martial brésilien enseigné à Saint Étienne

- Mis à jour le

Un mélange entre danse, jeu et art martial venu tout droit du Brésil : la capoeira, aujourd'hui enseigné à Saint Étienne

Pedigre, professeur de capoeira à Saint Étienne
Pedigre, professeur de capoeira à Saint Étienne - Yoann Kerpedron

Sous le soleil, un art martial joyeux

Puisant ses racines dans les techniques de combat et les danses des peuples africains, la capoeira s'inspire aussi des danses des peuples africains du temps de l'esclavage et dont les chants qui l'accompagnent rappellent cette mélancolie et ce besoin d'énergie, de joie de vivre. 

Répétitions de gestes sous l'oeil de Pedigre, professeur de capoeira
Répétitions de gestes sous l'oeil de Pedigre, professeur de capoeira - Yoann Kerpedron

Entre art martial et acrobaties, une bonne partie du corps est utilisé comme les pieds très largement mis à contribution durant le combat alors que d'autres parties du corps peuvent être utilisées comme les mains, la tête, les genoux et les coudes. 

Des élèves de l'association Capoeira Malungos de Saint Etienne
Des élèves de l'association Capoeira Malungos de Saint Etienne - Yoann Kerpedron

Ceux qu'on appelle les « joueurs » peuvent prendre position en appui ou en équilibre sur les mains pour effectuer des coups de pieds ou des acrobaties accompagnées le plus souvent par des instruments, des chants et des frappements de mains.

- Yoann Kerpedron

Un brésilien comme professeur

Pedigre est le fondateur de l'association Capoeira Malungos de Saint Étienne où se rendent plusieurs fois par semaine des élèves de tous âges, de tous horizons et qui partagent leur expérience lors de sessions de combat où l'on joue plus que l'on se bat. Leur professeur d'origine brésilienne joue également des instruments traditionnels donnant le rythme aux répétitions de gestes : le Berimbau et le Pandeiro.

- Yoann Kerpedron

Retrouvez les coordonnées et horaires de cours sur la page Facebook de l'association Capoeira Malungos

Mots clés: