Replay du jeudi 22 octobre 2020

Ca s'est passé un 22 Octobre, à Paris

Un vrai-faux attentat et une vraie célébration !

Franois Mitterand après sa déposition
Franois Mitterand après sa déposition © Getty - Keystone France

1959 - Suite judiciaire de l'Attentat de l'Observatoire

Il s’agit des suites judiciaires de la tentative d’attentat contre François Mitterrand entre je jardin de l’observatoire et les jardins du Luxembourg. D'ailleurs, faux ou vrai attentat Thierry ?

Alors il faut revenir sur les faits, le 16 octobre 1959, un commando tire à la mitraillette sur la voiture de François Mitterrand, tout près du jardin du Luxembourg à Paris. Il échappe à l’attentat en se réfugiant dans le Jardin de l’Observatoire. En perte de vitesse, cela permet à Mitterrand  de revenir sur la scène politique en héros, on écoute le document de 1959.

60 ans plus tard, cette affaire qui a pris un tournant politique sent la fumisterie. Le faux attentat aurait été commandité par l’extrême droite, ce qui est sûr c’est que la droite de l’époque a failli abattre politiquement François Mitterrand mais c’était mal connaitre l’animal politique.

1997 -  Bicentenaire du premier saut en parachute

22 octobre 1797 : un dénommé André Jacques Garnerin effectue un saut en parachute depuis une nacelle de montgolfière, de 400 mètre au-dessus du parc Monceau à Paris, c’est le premier, il fallait une bonne dose d’inconscience. Il avait, cela dit, déjà fait une expérience avec son chien !

Et ça avait marché, le chien est descendu et surtout a atterri sain et sauf. L’histoire ne dit pas s’il a eu un nonos en récompense mais son maître Garnerin se jette dans le vide avec son parachute et lui aussi réussi son saut en parachute et 200 ans plus tard en 1997, Paris lui rend hommage, 75 parachutistes sautent au-dessus du champ de Mars. André-Jacques Garnerin, le premier parachutiste meurt à Paris à l’âge de 54 ans, non pas en parachute mais sur un chantier, il y a une poutre qui lui est tombé sur la tête. Fatalitas !

Mots clés: