Replay du vendredi 23 octobre 2020

Ca s'est passé un 23 Octobre, à Paris

Rire et pleurer... Même date, ambiances différentes !

Ferdinand Lop et ses soutiens pendant la campagne de 1952
Ferdinand Lop et ses soutiens pendant la campagne de 1952 © Getty - Apic / Contributeur

1952 - Une candidature étonnante à la présidence du conseil 

Ferdinand Lop, un fantaisiste dans la veine de Pierre Dac et Francis Blanche se présentait à tous les coups comme à l’Académie Française, jamais élu, pourtant, Ferdinand Lop avait un programme génial : l’installation de Paris à la campagne pour que les Parisiens profitent de l’air pur et l’extension du boulevard saint Michel jusqu’à la mer en Normandie. C’était loufoque, les partisans de Ferdinand Lop s’appelait les lopistes, les adversaires les appelaient les lopettes, les adversaires eux-mêmes s’étaient baptisés les anti-lop et les indécis se nommaient les interlop. Redécouvrez ce meeting à Saint Germain de Près de Ferdinand Lop le 23 octobre 1952.

1988 - Incendie criminel au cinéma Saint Michel

Le directeur du cinéma avait reçu des lettres de menace, en cause la diffusion du film de Martin Scorcese « La dernière tentation du Christ ». Réaction à l’époque de Monseigneur Lustiger archevêque de Paris « ce n’est pas nous qui avons déclenche l’orage, si on ne respecte pas le sacré, on déchaîne le diable ».

Mots clés: