Replay du mercredi 24 mars 2021

Ca s'est passé un 24 mars, à Paris

- Mis à jour le

La fin des vespasiennes et Jacques Higelin et le logement pour tous.

Pas d'expulsion sans relogement
Pas d'expulsion sans relogement © Getty

A retrouver dans les archives du jour : 

1961 - La fin des vespasiennes

Archive surprenante et amusante de ce 24 mars 1961, où le conseil municipal de Paris mettait fin aux vespasiennes, autrement dit les urinoirs publics. Alors les Vespasiennes dataient de 1834 dans la capitale, il y en avait un peu partout sur les trottoirs de Paris, ces édicules circulaires en taule à l’air libre ont été interdits en 1961 pour deux raisons, l’hygiène, et puis il faut bien le dire c’était un lieu de drague assez complexe, où se nouaient des amitiés et des amours masculines, coupable pour l’époque. Les plus anciens des Parisiens se souviennent de la grande Thérèse, un travesti qui attendait quelques clients. 24 mars 1961, l’aventure se termine avec la suppression des Vespasiennes. Ah oui le conseiller municipal en profitait aussi pour faire la morale aux forçats du comptoir et du petit blanc sur le zinc.

1993 - Jacques Higelin et le logement pour tous

Jacques Higelin le 24 mars 1993, vole au secours  du droit au logement pour tous, il manifeste 41, avenue René Coty dans le 14e arrondissement, il va même chanter à la fenêtre, ou une autre fois sur un camion plateau avec un piano à Saint Germain des Près. 

Mots clés: