Replay du lundi 29 juin 2020

Hubert de Commarque : un château de famille à l'histoire préhistorique

Une vie de château pour un château de plusieurs vies... Christophe Tastet s’est interrogé sur la vie de château que l’on y mène avec Hubert de Commarque

Commarque : un château dans la vallée, à la sortie de la forêt
Commarque : un château dans la vallée, à la sortie de la forêt © Getty

Le château de Commarque, dans la campagne des Eyzies, surplombe un éperon rocheux au fond de la vallée de la Beune. Ce castrum médiéval regroupe une enceinte, un château, une chapelle érigée au-dessus de l'entrée qui lui conférait une protection supplémentaire, et des maisons nobles.  Mais quelle histoire ! Une histoire qui remonte avant l’histoire. En un temps où les châteaux n’existaient pas, ce site était occupé par des chasseurs du Paléolithique... ainsi que par un renard polaire qui y a laissé ses os ! Aucun d’entre eux, cependant, n’a eu l’idée, à l’époque, d’y construire un château...  Ce site fortifié regroupait donc une juxtaposition de maisons-fortes indépendantes. Elles appartenaient à plusieurs lignages chevaleresques qui étaient réunis sous l'autorité de la tour-maîtresse, propriété du seigneur de Commarque. C'est cette réalité historique qui explique l'étendue du château. Cet ensemble était dominé par un donjon, adjoint à la tour-maîtresse, couvert d'une terrasse accessible par une tourelle d'escalier. Des machicoulis sur console couronnaient tous les bâtiments, ce qui donne au château son allure actuelle.

La "Forteresse oubliée" de Commarque
La "Forteresse oubliée" de Commarque © Getty

De nos jours, pour parvenir au château de Commarque, c’est très simple : privilégiez l’hélicoptère. Bâtie du XIIe au XIVe siècle, la bâtisse se laisse désirer au bout de 600 mètres de chemin empierré et de sentier à travers bois, ce qui lui a valu le doux surnom de « Forteresse oubliée ». Hubert de Commarque, lui, n’a rien oublié depuis son ancêtre du XIIe siècle Gérard de Commarque. L’occasion est donc belle de lui laisser la parole sur ce que la vie de château lui a réservé à son arrivée sur les lieux, en 1962. Cette année-là, Claude François chantait « Belle, belle, belle » ce qui, reconnaissez-le, convient parfaitement à cette forteresse.

Vue des colonnades de Commarque vers le château de Laussel
Vue des colonnades de Commarque vers le château de Laussel © Getty

Le château de Commarque vous est ouvert à la visite en juillet et août de 10h30 à 19h30.