Replay du mardi 28 juillet 2020

La vie de château en travaux à Salignac

La vie de château, c'est la gestion d'une immense bâtisse, et ce n'est jamais de tout repos. Rémi Starckmann, le propriétaire du château de Salignac nous le confirme ...

Le château de Salignac
Le château de Salignac - Rémi Starckmann

Le château de Salignac était la demeure de la famille éponyme qui en est restée propriétaire jusqu'au 15ème siècle. Les premières traces de Salignac apparaissent vers 980, des tours se construisent ensuite pour les nobles qui s'y réfugient. Comme tous les châteaux du Périgord, Salignac a subi les guerres : celle de cent ans, et de religion. Le château fut en partie détruit. 

Après avoir été partagé entre plusieurs propriétaire, il a de nouveau appartenu à la famille de Salignac entre le début du 20ème siècle et 2006. Depuis cette date, il appartient à Rémi Starckmann et sa famille, des passionnés de restauration et d'histoire. Et de la passion, il en fallu, et il en faut toujours pour Rémi, car l'histoire de cette rénovation n'est pas la plus simple. 

En 2006, Rémi Starckmann achète donc le château de Salignac, tout en habitant à côté, car il n'est tout simplement pas habitable. Les propriétaires successifs ont apporté des améliorations, qui finalement, n'étaient que des cache-misères. Les mauvaises surprises se sont accumulées : plus de meubles, des enduits, des plafonds et des planchers qui ne tenaient pas. La charpente était problématique car simplement bricolée, des pièces majeures se sont rompues de manières totalement imprévue, etc. 

Le château de Salignac en travaux
Le château de Salignac en travaux - Rémi Starckmann

Tout cela parait évidemment colossal, et ça l'est pour Rémi. Mais Rémi reste positif. S'il ne sait pas quand les travaux seront terminés, il garde encore et toujours espoir pour faire visiter de nouveau son château dans de bonnes conditions. Surtout que c'est un site qui cache quelques mystères dans ses murs et même dans son sol. Il reste actuellement quelques tours et un corps de bâtiment, mais à l'origine toute la cour était construite. 

Selon lui, la toiture devrait se terminer dans l'année ou les deux ans, et pour le reste des bâtiments, c'est encore flou, notamment car le site est inscrit. Rémi Starckmann et son fils sont passionnés par ce château, et autant de positivité ne pourront que mener à bien ce projet.