Replay du mardi 11 août 2020

Le château de Belvès avec François Dequesne, son propriétaire depuis 2008

François Dequesne est, depuis 2008, propriétaire du château de Belvès

Le château de Belvès - façade postérieure, vue depuis le jardin
Le château de Belvès - façade postérieure, vue depuis le jardin - Château de Belvès

L’édifice, construit au début du XIVe siècle, est agrandi au XIXe siècle avec l’adjonction d’une tour au sud et de pièces assurant la liaison avec le logis médiéval.  C’est à partir de cette période que le nouvel ensemble est nommé « Château de Belvès ». Il est aussi connu sous le nom de « Hôtel de Commarque ». François Desquesne en est aujourd'hui le propriétaire.

La bâtisse médiévale étonne de par ses dimensions. Dotée d’une tour d’escalier au sud, elle possédait des échoppes ouvertes sur l’une des rues principales de l’ancienne cité ; elle bénéficiait d’un emplacement stratégique, situé à l’entrée de la ville, mais aussi symbolique, en face de la propriété du couvent des Frères Prêcheurs. Sa façade sur rue témoigne des remaniements opérés au lendemain de la Guerre de Cent Ans pour mettre la demeure au goût du jour et affirmer le rang des propriétaires.

Château de Belvès - Josué, série des Neuf Preux
Château de Belvès - Josué, série des Neuf Preux - Château de Belvès

Bien que peu connus aujourd’hui, les Preux étaient les «héros» des nobles chevaliers du XIVe au XVIe siècle. Ils apparaissent dans le roman des Vœux du Paon, écrit par Jacques de Longuyon vers 1312-1313, pour le prince-évêque de Liège Thibaut de Bar. Les « neuf meilleurs » chevaliers de toute l’histoire sont répartis en trois triades : les Païens Hector, Alexandre le Grand et Jules César, les Juifs Josué, David et Judas Maccabée, et les Chrétiens Arthur, Charlemagne et Godefroi de Bouillon. La série est très vite transposée en images et connaît un succès remarquable en France mais aussi dans le Saint Empire romain germanique, l’Italie et l’Espagne. Les neuf chevaliers incarnent les idéaux de la société chevaleresque: la prouesse, le courage et l’honneur. Ils sont finalement nommés les « Neuf Preux », qualificatif qui confirme leur statut d’hommes exemplaires et de modèles