Replay du mardi 18 août 2020

Le château de Richemont, vu par Jean-François de Traversay

Sur le territoire de la commune de Brantôme en Périgord se dresse fièrement le château de Richemont. Jean-François de Traversay en est le propriétaire.

Vue générale du château de Richemont
Vue générale du château de Richemont - Château de Richemont

Le château de Richemont, constitué de deux corps de logis en équerre, a été construit à partir de 1564 par Pierre de Bourdeille, plus connu dans l’histoire des Lettres sous le nom de Brantôme, chroniqueur du XVIe siècle et abbé commandataire de Brantôme. Après une chute de cheval qui interrompit sa carrière militaire, le célèbre auteur des « Dames galantes » y composa ses œuvres et y vécut jusqu’à sa mort. Il est inhumé dans la chapelle située dans la tour. Il a rédigé sa propre épitaphe. Au premier étage, se trouvent le cabinet d'écriture orné de boiseries, ainsi que la chambre de l’écrivain.

Le château de Richemont sous le soleil
Le château de Richemont sous le soleil - Château de Richemont

L'influence de la Renaissance italienne se fait sentir sur le style du château, comme en témoignent ses meneaux (une aberration architecturale à l'époque des guerres de religion) ou plus encore le perron à double révolution, qui mène à la grande pièce. La tour, quant à elle, donne une allure médiévale à l'ensemble : base carrée, meurtrières, chemin de ronde, murs élargis à la base. Tout cela est illusion : la base carrée n'a jamais été utilisée dans les châteaux forts, à cause de la fragilité des flancs, le chemin de ronde est très étroit, et ne permet pas à deux personnes de se croiser (encore moins à des hommes en armes), la base des murs est élargie pour mieux asseoir le bâtiment qui est privé de fondations, et non pour renvoyer les projectiles sur les assaillants.

Le château de Richemont, à Saint-Crépin-de-Richemont, commune nouvelle de Brantôme en Périgord, vous est ouvert à la visite jusqu’au 30 août, tous les jours de 10h à 18h sans interruption.