Replay du jeudi 30 janvier 2020

Automédication : attention aux médicaments dans nos placards

- Mis à jour le

Depuis le 15 janvier 2020, l'aspirine et le paracétamol ne sont plus accès libre. Ils restent en vente libre, mais derrière le comptoir. C'est le pharmacien qui les délivre.

L'automédication
L'automédication © Getty - Nattawut Lakjit / EyeEm

Aspirine, paracétamol, anti-inflammatoires-non-stéroidiens et alpha-amylase (pour soigner les maux de gorge) restent disponibles sans ordonnance. En cause, les surdoses et les risques d'allergie, rare mais grave. Cette mesure  de l'ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) vise à renforcer l'information sur ces médicaments.

  • Le pharmacien va vous conseiller lors de la délivrance des médicaments : il verra s'il y a  des interactions entre le médicament que vous envisagez d'acheter avec d'autres médicaments que vous prenez et s'il y a des contre indications.
  • Attention aux sur-doses de médicament, la question est : quelle est la dose la plus faible et la plus efficace pour me soigner ?
  • Il est important de bien ranger distinctement la pharmacie pour les enfants et la pharmacie pour les adultes. Cela évite de se tromper et cela permet de respecter les doses pour les enfants (en fonction du poids et en fonction de l'âge).
  • N'hésitez pas à consulter votre médecin généraliste.
Mots clés: