Replay du vendredi 22 mai 2020

Les astuces anti-arnaques

La cybercriminalité se développe de plus en plus. En temps normal, 26 millions de personnes sont victimes de cyber-arnaques. Mais la période de pandémie au coronavirus y est particulièrement propice.

La cybercriminalité explose
La cybercriminalité explose © Getty - PeopleImages

Les conseils de Pascal Tonnerre, Président du Réseau anti-arnaques.

Ces arnaques peuvent se faire par téléphone, par courrier ou sur votre boîte mail, par SMS ou via les réseaux sociaux. Le Phishing par mail est le plus fréquent. Les infos sur internet et sur les réseaux sociaux sont une source d'inspiration pour monter des arnaques. Les objectifs de fraudeurs : l'usurpation d'identité ou le détournement  d'argent.

Les arnaques liées la crise sanitaire, la vente de : 

  • masques contrefaits
  • produits sanitaires 
  • tests Covid-19 (qui sont faux) 
  • différents produits censés nous protéger contre le coronavirus...

Phishing : technique frauduleuse pour tromper l'internaute pour l'inciter à communiquer des données confidentielles (numéro de carte  bancaire, mots de passe). 

Conseils pour éviter le hameçonnage

  • vérifiez l'adresse de l'émetteur du message (elle est parfois loufoque)
  • ne cliquez jamais sur un lien d'un expéditeur que vous ne connaissez pas
  • n'ouvrez jamais une pièce jointe d'un expéditeur que vous ne connaissez pas 
  • les fautes d’orthographe doivent aussi vous alerter

Attention en ce moment aux arnaques suivantes

  • fausse prime de la Caisse d'Allocations Familiales
  • fausse annonce d'une donation par mail
  • vente d'un patch anti-ondes électromagnétiques pour téléphone portable (avec un argument béton : "produit scientifiquement prouvé")

Vous pouvez signaler des arnaques ou des tentatives d'arnaques auprès du Réseau anti-arnaques : 

  • par courrier : Réseau anti-arnaques (BP 40179, 79205 Parthenay Cedex) 
  • par mail : temoignage@arnaques-infos.org
Mots clés: