Tous experts

Du lundi au vendredi à 9h30

Le changement, ça a parfois du bon
Le changement, ça a parfois du bon © Getty

Aborder les changements de façon positive

Diffusion du mercredi 22 janvier 2020 Durée : 46min

Il y a du changement... mais vous, vous ne changez pas !

Avec Déborah Dausse Kluger, coach de vie à Cattenom. Voir le site internet. 

Que savez-vous faire ? 

Quand il s’agit de cuisiner, pâtisser, monter une armoire, conduire une voiture, faire de la couture, etc… c’est facile de dire j’y arrive ou je n’y arrive pas, je sais ou je ne sais pas. 

Dans des cas comme ceux-là vous pouvez en avance dire je ferai ou je ne ferai pas car vous avez appris ou pas, on vous a montré ou pas. 

Et dans ces cas là, c’est OK car évident.

C’est pareil pour les émotions. 

On apprend à en adopter certaines dans certaines circonstances et d’autres dans d’autres circonstances. 

Comme pour le reste, nous fonctionnons par expériences et reproduction de ce que nous voyons des autres. 

Cela fonctionne avec les actions et aussi les émotions.

Faire face aux changements

2 possibilités :

1.  Demandez-vous quel sentiment positif vous souhaitez avoir pendant et après l’événement. 

L’idée est que ce sentiment positif vienne remplacer le sentiment négatif habituellement ressenti.

1.1. Plongez-vous dans ce sentiment positif en repensant à un autre moment où vous avez ressenti cela de façon puissante : le lieu, l’époque, le moment de la journée, les personnes autour de vous, les couleurs, odeurs… tout ce qui peut vous faire revivre ce moment.

1.2. Augmentez les couleurs, sons, images tout en augmentant le sentiment positif.

1.3. Allez au maximum de puissance tout en faisant un geste discret et simple à reproduire (mains qui se touchent, poing légèrement fermé, une main fermées sur le poignet de l’autre…). 

1.4. Profitez de ce « moment-sentiment » en le nommant, en lui donnant une couleur, une température, une forme tout en faisant votre geste.

1.5. Faites-le monter en puissance au-delà du maximum et PROFITEZ.

1.6. Puis prenez une bonne inspiration et revenez à "ici et maintenant". 

1.7. Recommencez les points 1.1 à 1.5 encore 2 ou 3 fois. 

Plus vous vous entraînerez et plus cela viendra rapidement et facilement (joueur de golf). 

1.8. Quand vous serez en situation, faites votre geste et laissez monter le sentiment positif choisi à la place du sentiment négatif subi. 

Vous verrez que vous serez plus à même de prendre les bonnes décisions, d’adopter les bonnes attitudes et de réussir ce que vous entreprenez.

2.  Cette méthode est presque identique à la 1ère avec quelques variations. 

Imaginez que le moment est passé et demandez-vous quelle émotion (sentiment) positive vous souhaitez avoir à la fin de l’événement : bien-être, satisfaction, zénitude, fierté, etc…

2.1. Voyez-vous empli de ce sentiment positif, entendez-vous, voyez les visages des personnes face à vous, entendez ce qu’ils vous disent

2.2. Augmentez les sons, images, impressions au maximum voire même au-delà. 

2.3. Localisez un endroit de votre corps où vous ressentez ce sentiment positif, donnez-lui une couleur, une forme, une température, un nom... 

2.4. Profitez de ce moment en le nommant à haute voix et dans votre tête. 

Vous pouvez même poser vos mains sur l’endroit du corps d’où démarre ce sentiment positif.

2.5. Faites-le encore monter en puissance en vous laissant envahir par la couleur de ce « moment-sentiment » positif.

2.6. Quand vous êtes au maximum, prenez une bonne inspiration et revenez à "ici et maintenant". 

2.7. Puis recommencez encore 2 ou 3 fois la montée en puissance.

2.8. Quand vous serez en situation, mettez vos mains sur l’endroit de votre corps d’où le sentiment est parti, laissez-vous envahir par la couleur, dites à haute voix (pas trop fort si nécessaire) le nom du moment et allez-y, DÉCHIREZ TOUT. 

Quelle que soit la méthode que vous déciderez d’utiliser, pensez surtout à votre POSTURE. 

Tenez-vous droit, la tête haute, les épaules en arrière et le visage dégagé. 

Grandissez-vous physiquement pour vous grandir moralement. 

Ça marche aussi dans ce sens.