La vie en Bleu : experts

La vie en bleu : le dossier du jour

Du lundi au vendredi à 9h07.

Sur toutes les tables... mais pas dans tous les magasins !
Sur toutes les tables... mais pas dans tous les magasins !

Jusque dans les années 90, le Melfor était interdit sauf en Alsace - Moselle

Diffusion du vendredi 1 juin 2018 Durée : 35min

Il y a encore 25 ans... le Melfor n'avait pas le droit de passer la frontière !

Avec Bernard Zahra, spécialiste du droit local. 

Plus doux que le vinaigre

Et c'est écrit sur les bouteilles, le Melfor n'est pas un vinaigre mais un condiment et c'est à cause de ça qu'il s'est retrouvé bloqué en Alsace - Moselle et interdit à la vente en France de l'intérieur jusque dans les années 90. 

A partir de cette période certains députés mosellans et alsaciens vont faire le forcing  pour l'autoriser sur tout le territoire. 

Adouci au miel, l'histoire de la bouteille mythique remonte à 1922... à Mulhouse : le fondateur, Fernand Higy prépare une mixture de plantes aromatiques avec du miel. 

La teneur en alcool est de 4% (il en faut 6% pour pouvoir prendre l'appellation de vinaigre). 

Dans les années 20 et 30, le Melfor rencontre instantanément le succès, il est présent dès ses premières années dans plus de 8 foyers sur 10 (que ce soit en Alsace et en Moselle).  

Notre région devient totalement folle de ce produit mais ça ne va pas le servir ! 

"Pas de ça chez nous !"

Le succès étant fulgurant en Alsace - Moselle, les vinaigriers français des années 30 (profession très puissante à l'époque) commencent à prendre peur. 

Dans le 57, 67 et 68, le vinaigre doux à presque remplacé le vinaigre classique... impossible d'imaginer la même chose dans toute la France d'autant que les fabricants du Melfor à Mulhouse réfléchissent pour vendre le produit en dehors de l'est. 

Les vinaigriers vont donc se servir de la particularité du Melfor pour le faire interdire... et sauver leur chiffre d'affaire. 

Et ça marche !

La France prend cette disposition dans les années 30 : un vinaigre, c'est 6% d'alcool, en dessous... c'est un condiment et c'est interdit. 

Notre Melfor se retrouve hors la loi mais pas question de changer la recette. 

Sauf que l'Alsace et la Moselle (et une grande partie de la Lorraine) sont désormais beaucoup trop attachés à ce produit.

L'Etat va donc leur faire une fleur en acceptant la vente de Melfor en Alsace - Moselle mais uniquement ici. 

C'était une tolérance... mais dans les textes, le Melfor était également interdit dans nos 3 départements. 

Durant toute cette période, notre vinaigre doux se vend sous le manteau dans les villes de l'est hors 57, 68, 67. 

La situation va durer jusqu'au début des années 90 : à partir de ce moment, la libre circulation du Melfor est autorisée dans toute la France... mais le mal est fait, les autres départements ne connaissent pas ce produit et ses ventes sont quasiment confidentielles (il n'y a guère que les Lorrains et Alsaciens expatriés dans les autres régions qui achètent ces bouteilles typiques). 

La plupart du temps, le Meflor est rangé au rayon "produits étrangers" dans la plupart des magasins du sud... quand il y en a !

C'est donc le succès triomphant du Melfor dans l'est de la France des années 20 et 30 qui a empêché la marque de se développer ailleurs... Melfor faisait trop peur aux vinaigriers des autres régions.