La vie en Bleu : experts

La vie en bleu : le dossier du jour

Du lundi au vendredi à 9h07.

Il y a un fossé encore la France et le Luxembourg
Il y a un fossé encore la France et le Luxembourg

La galère de l'arrêt maladie au Luxembourg

Diffusion du jeudi 17 mai 2018 Durée : 37min

Au Grand Duché, au bout de 52 semaines d'arrêt maladie, c'est le licenciement

Avec Julien Dauer, juriste pour le réseau frontalier Grand-Est à Metz. Voir le site internet. 

Au bout de 52 semaines d'arrêt, c'est dehors ! 

C'est une disposition qui étonne très souvent les travailleurs frontaliers français car sa philosophie est totalement différente de ce qui se passe en France. 

Tous les employés du Luxembourg souffrant de maladie grave perdent leur emploi et leurs indemnités automatiquement s'ils dépassent 52 semaines d'arrêt sur une période de deux ans. 

C'est un vrai problème de santé publique car la plupart des travailleurs souffrant d'une longue maladie se retrouvent démunis et n'ont pas d'autre choix que de se faire reconnaître en invalidité de travail. 

De 52 à 78 semaines

Alertés par de très nombreuses situations personnelles dramatiques, les pouvoirs publiques et les syndicats comme l'OGBL essayent de faire porter cette durée à 78 semaines, ce qui donnerait un regain de temps aux personnes concernées pour pouvoir trouver une solution. 

La nouvelle durée devrait entrer en vigueur à partir du 1er janvier 2019. 

Que faire en cas d'arrêt maladie au Luxembourg

-- Un médecin français peut très bien vous faire un certificat d'arrêt de travail, dans ce cas vous devrez le faire parvenir à votre employeur dans les 3 jours. 

ATTENTION AUX DÉLAIS POSTAUX : Il est recommandé de scanner votre certificat et de l'envoyer par mail puis ensuite de le faire parvenir par lettre à votre entreprise. On est jamais trop prudent d'autant que la loi luxembourgeoise protège très peu les salariés à partir du moment ou ils ont envoyé leur certificat avec du retard. 

-- Les contrôles de la sécurité sociale luxembourgeoise sont très nombreux et extrêmement poussés par rapport à ceux de la France (il est tout à fait possible de voir débarquer un inspecteur luxembourgeois dans votre domicile en France). 

-- En cas de longue maladie qui va vous obliger à prendre un arrêt de plus de 52 semaines, mieux vaut déposer un dossier d'invalidité (qui peut aussi être géré en France, ce n'est pas obligatoire de le déposer au Lux) mais c'est un véritable parcours du combattant, si la sécurité sociale luxembourgeoise vous juge apte à travailler malgré vos preuves, vous vous retrouverez totalement bloqué). 

En gros, travailler au Luxembourg, c'est bien... à condition de ne pas tomber gravement malade