Replay du mardi 20 novembre 2018

Panpan cucul... ça ne marche plus aussi bien qu'avant

- Mis à jour le

40% des parents admettent avoir recours à la fessée

La solution de facilité... mais il y a mieux
La solution de facilité... mais il y a mieux

Avec Amandine Leclere, thérapeute à Metz Queuleu. Voir la page Facebook. 

Donner une fessée à un enfant, c'est provoquer de la sidération

Quant un enfant reçoit une fessée ou une claque, cela crée une paralysie momentanée du cortex cérébral (la matière grise qui permet de comprendre, d’analyser, de prendre des décisions et d’agir). 

Alors oui, ça le calme instantanément, ça marche sur le coup... mais parce qu'il est, en quelques sortes, anesthésié

Un état lié au choc créé par la peur, la douleur, la surprise

Difficile de faire comprendre quoi que ce soit avec cette méthode. 

Par quoi, faut-il "remplacer" la fessée ? 

Ecoutez les alternatives d'Amandine en cliquant sur "play". 

Mots clés: