Replay du vendredi 29 janvier 2021

Journées nationales de l’expertise, les trésors de nos maisons dans les Pyrénées-Orientales

- Mis à jour le

Quels sont les objets qui peuvent rapporter de l’argent et c’est qui finalement un commissaire-priseur ?

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Getty - Peter Dazeley

Nos maisons de familles sont souvent remplies d’objets surprenants et qui peuvent avoir de la valeur. 

Session expertise sur France Bleu Roussillon avec Jérôme de Colonges, commissaire-priseur à Ivoire Toulouse. Ce sont les journées nationales de l’expertises jusqu’au 3 février.

Les objets

Il y a des trésors un petit peu partout mais on ne fait pas forcément attention.

Il faut se poser la question de savoir la valeur d’une petite coupe en cristal, d’un flacon de parfum, d’un meuble en  acajou, d’un livre ...

Beaucoup d’informations sur internet parfois un peu trop d’où l’intérêt d’une expertise avec un professionnel.

Des surprises

Parfois on pense que le tableau du salon a de la valeur et pourtant c’est un simple « poster » qui ne peut pas se vendre cher. En revanche parfois on a de très bonnes surprises. 

La dernière personne à qui on a fait une grosse grosse grosse surprise, il pensait avoir deux posters lui, et j’ai regardé un peu de plus près ces deux encadrements, c’était de simples encadrements pour son propriétaire, en fait c’était des peintures sur soie, signées d’un artiste Vietnamien, des peintures originales que nous avons vendus 300 000 euros.

Les tendances, la valeur

Pourquoi certains objets ont de la valeur et d’autres non ? Quels sont les gouts du moment en ce début 2021 ?

La rareté, la  beauté, et puis le marché quand même, l’offre et la demande et les gouts du moment. Quand j’ai démarré le métier il y a 30 ans, on vendait très bien les meubles, de nos campagnes, du 19ième siècle ou même rustiques du 18ième. Ça, c’est complétement tombé en désuétude et ça se vend de nouveau très mal. En revanche, tout le reste et en ce moment spécialement se vend très très bien, je pense à tous les arts du 20ième siècle, aux livres, à l’argenterie, aux bijoux, aux tableaux, à toute la période art déco, et tous les objets de collection en général, les antiques. Ça marche bien avec un public régénéré.

Ecoutez le podcast pour une expertise en direct à la radio concernant deux tableaux et pour les vêtements anciens, certains peuvent avoir de la valeur mais lesquels ? On a la réponse.

Le commissaire-priseur

On imagine un personnage très sacralisé, parfois même un peu sévère. Mais ce n’est pas forcément ça !

L’idée c’est d’être mobile et d’être à la disposition des gens, il y a la possibilité dans un premier temps d’envoyer des photos pour traiter l’information. Il faut que les gens osent pousser la porte de notre Hôtel des Ventes et s’il n’osent pas il ne faut pas qu’ils hésitent à nous faire venir et comme ça ils verrons qu’un commissaire-priseur c’est pas un vieux bonhomme vermoulu c’est une personne pleine de dynamisme qui est passionné.