Replay du mardi 22 septembre 2020

La transition écologique dans les Pyrénées-Orientales

- Mis à jour le

Comment mieux respecter la nature sans trop se priver ? Mobilité, alimentation, énergie.

Illustration : développement durable, écologie
Illustration : développement durable, écologie © Getty - Surasak Suwanmake

Rendez-vous du 23 au 27 septembre 2020 au cinéma le Cérétan à Céret pour des conférences, débats, projections, bref pour réfléchir ensemble à notre avenir commun dans les Pyrénées-Orientales.

Notre invité est membre du collectif « Vallespir Terres Vivantes », Gérard Llorca.

Depuis le confinement on a tendance à changer nos habitudes, le retour aux circuits courts, un regard parfois d’avantage bienveillant sur notre environnement mais voilà, nous sommes aussi dans un quotidien que nous devons gérer,  tout changer d’un coup c’est compliqué. 

L’idée de ce vingtième « Ecofestival » sur le thème « transition écologique en Vallespir » c’est de se poser pour imaginer un cadre de vie plus harmonieux, sur le long terme dans le respect de la nature. On ne se met pas la pression, on dessine notre monde idéal et on essaye de faire de notre mieux, sans se sacrifier, pour construire un futur meilleur,  ensemble. C’est la transition écologique.

Gérard Llorca : 

La transition écologique c’est un peu le passage du mode actuel de production et de consommation à un mode plus écologique. Et ces changements dans nos manières de consommer, de travailler, de produire, ouvrent de multiples chantiers comme par exemple la transition énergétique et après on décline sur différents thèmes : l’agriculture, l’alimentation, la mobilité. Tous ces thèmes peuvent être mis en œuvre localement.

La mobilité

Table ronde sur le thème « vers des mobilités durables » ce vendredi 25 septembre 20h au cinéma Le Cérétan.

C’est l’occasion de regarder du côté des transports en commun mais aussi du vélo dans un département ou on utilise beaucoup la voiture.

Gérard Llorca : 

On a une culture de la voiture qui est présente partout. Mais c’est vrai que le développement des transports en commun, le développement du rail dans le département qui serait bénéfique pour tout le monde justement pour éviter ce nombre de voitures sur les routes. Dans le département je pense que le train peut être développé, les petites lignes.

Et on pense souvent aussi à la construction de nouvelles pistes cyclables bien sécurisées notamment le long des nouvelles routes.

Bref, repenser la mobilité ce n’est pas non plus encore une fois, tout changer brutalement.

Gérard Llorca : 

C’est pas des sacrifices, c’est une réappropriation des moyens de déplacement. Peut-être qu’il faut que toute la société se pose la question de comment on peut faire ensemble pour diminuer que ce soit le transport des voitures et améliorer les transports en commun et les relations entre les gens pour leur permettre de se déplacer. Réfléchir ensemble.

L’alimentation

Projection du film « Gardons les pieds sur Terre » ce jeudi 24 septembre 20h au cinéma Le Cérétan.

On a évidemment envie de manger mieux mais on trouve parfois que le bio est trop cher pour notre budget.

Gérard Llorca : 

Il y a un coût qui est un tout petit peu supérieur dans le bio, mais on peut en privilégiant les circuits courts et l’achat dans les AMAP (Associations pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne) et dans les magasins de producteurs, trouver des prix qui sont équivalents à ce qu’on trouve dans les grandes surfaces. Pour manger bio à des prix intéressants il faut se rapprocher des circuits courts.

L’aspect énergétique

Atelier débat sur les énergies renouvelables au cinéma le Cérétan ce mercredi 23 septembre 20h. 

Gérard Llorca : 

La rénovation thermique des bâtiments c’est la première chose à entreprendre et ça diminuera notre facture d’électricité qu’elle soit pour le chauffage ou pour la climatisation, du moment qu’on isole son logement on arrive vraiment à économiser l’énergie. 

Et il y a possibilité de réfléchir aussi à l’installation de panneaux solaires sur les toitures.

Mots clés: