Replay du vendredi 25 juin 2021

Le Service National Universel dans les Pyrénées-Orientales à Latour de Carol

- Mis à jour le

Le SNU, pour qui, comment, dans quelle conditions ?

Photo d'illustration, Cerdagne
Photo d'illustration, Cerdagne © Radio France - Sébastien BERRIOT

Nos invités : Frederic Fulgence, Directeur Académique des Services de l'Education Nationale dans les Pyrénées-Orientales (DASEN). Guillaume Stoecklin inspecteur de la jeunesse et des sports, chef de projet SNU dans le 66. Marine, jeune encadrante. Christina et Angelina, jeunes participantes.

Le SNU

C’est pour les 15-17 ans, filles comme garçon, ce n’est pas obligatoire actuellement, mais c’est une opportunité intéressante.

Frederic Fulgence : C’est l’occasion de rencontrer l’autre, de découvrir un autre territoire puisqu’ils viennent de différents départements, de rencontrer également des jeunes qui sont issus de milieux ou de départements différents du sien. Je crois que c’est un brassage au sens positif, dans le respect des gestes barrières et des consignes sanitaires mais on a besoin de se retrouver, c’est aussi pour eux une manière de développer leur culture de l’engagement parce que l’engagement, la fraternité, ce sont de belles valeurs, mêmes des vertus qui se cultivent, pour eux ça peut être encore un petit peu abstrait et c’est à nous, lors de ce séjour, de leur donner des pistes très concrètes pour leur permettre d’affirmer tout simplement leur place dans la société.

Trois étapes pour le SNU, le Service National Universel.

1.   Un séjour de cohésion pour se retrouver ensemble, dans le respect des gestes barrières et du protocole sanitaire, pour cultiver sa culture de l’engagement, rencontrer des jeunes de milieux différents, réfléchir à l’avenir et mettre en lumières les territoires. C’est sur une période de deux semaines en dehors du département d’origine.

2.   La Mission d’Intérêt Général. Elle fait suite au séjour de cohésion. 84 heures minimum, dans l’année, en dehors de l’année scolaire. « Il y a plusieurs actions possibles, on peut être en appui d’une opération, d’un projet, d’un évènement particulier, auprès d’une collectivité par exemple mais aussi participer à des chantiers de restauration du patrimoine, à des missions en faveur de l’environnement, auprès des personnes âgées, vulnérables, travailler auprès des associations pour des dons de nourritures, des distributions de repas, c’est parfois tout simplement certaines fois discuter avec les personnes à la rue pour les écouter et rompre leur isolement. »

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

3.   L’engagement. Sur un période de 3 mois à 1 an suite à la mission d’intérêt général, les 16 – 25 ans peuvent continuer sous la forme d’un service civique, chez les Sapeurs-Pompiers, à l’Armée, chez la Gendarmerie Nationale, la Police Nationale, mais aussi au niveau Européen et international en général. Cet engagement peut également se faire auprès des associations dans les domaines de la solidarité, de la citoyenneté, du sport, de la culture.

Le séjour de cohésion à Latour de Carol

Dans les Pyrénées-Orientales, le séjour de cohésion se déroule en cette fin du mois de juin 2021 à Latour de Carol, en Cerdagne.

Ecoutez le podcast pour entendre Marine, encadrante et le témoignage de deux jeunes participantes, Christina et Angelina.

Guillaume Stoecklin : L’ambiance est à la fois studieuse et conviviale. On alterne sur les temps d’apprentissages et les temps un peu plus libres en extérieur ce qui permet à tous les jeunes de pouvoir faire connaissance tout en apprenant, donc une ambiance satisfaisante.

Des jeunes qui viennent de secteurs géographiques différents, de milieux complémentaires et qui partagent 15 jours de leur vie ici au cœur de la nature de Cerdagne.

Guillaume Stoecklin : Nous avons des jeunes qui sont à la fois d’Occitanie, d’Ariège et de l’Hérault. Et des jeunes qui viennent de la Région Parisienne, la Seine et Marne, les Yvelines et Paris.

Les activités ici sont variées avec des temps de travail, de réflexion et des moments pour s’oxygéner, se retrouver en groupe.

Guillaume Stoecklin : Les activités sont variés selon les jours. Nous avons des modules sur la gestion de l’argent, sur la préservation de la santé, sur l’auto-défense, nous serons en Capcir pour faire des activités sportives, nous avons eu de la randonnée, nous avons des interventions également sur la sécurité. On fait la part belle à la fois à des temps d’apprentissage en salle et des activités extérieures, on privilégie, au vu du contexte, les activités de plein air.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

En complément. Ecoutez le podcast avec des informations pratiques sur les colos apprenantes proposés cet été dans les Pyrénées-Orientales.