Replay du lundi 8 février 2021

Loyers, charges, bons plans, parlons locations dans les Pyrénées-Orientales

- Mis à jour le

Bail, loyer, charges, syndic, location de maison à Perpignan.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Getty - Milan_Jovic

Tout le monde n’a pas envie ni la possibilité d’acheter une maison ou un appartement. Pour les jeunes et les moins autres aussi la location reste une façon de se loger, très utilisée.

Notre invité : Frédéric Malquier président de la FNAIM 66, la Fédération Nationale de l’Immobilier dans les Pyrénées-Orientales.

Le bail 

C’est le document qui officialise la location entre un propriétaire-bailleur et un locataire. 

On a eu un mécanisme de renforcement de ces dispositifs qui permettent, depuis la loi ALUR, depuis le 24 mars 2014, à des locataires de pouvoir quitter plus facilement leurs logement par le biais d’un préavis d’un mois sous des conditions qui sont strictes quand même, c’est par exemple des cas de mutation, des cas de perte d’emploi, ou des cas de signature de contrat à durée indéterminée chez un employeur, et qui permettent de quitter plus facilement son logement sous un mois, tout cela sera contrôlé, ou sinon on part sur un préavis de 3 mois permettant au locataire de planifier un état des lieux de sortie.

Louer une maison

Depuis le premier confinement de nombreux locataires d’appartement souhaitent un extérieur, d’avantage de place aussi, et le marché des locations de maison à Perpignan notamment est très sollicité.

On le voit maintenant depuis près d’un an, on a une demande qui est vraiment très soutenue par rapport à ce genre de produits, que ce soit, à l’achat ou en location. Les personnes recherchent des superficies plus grandes, entre 115 et 150 m², des intérieurs plus cosy, des extérieurs profitables, permettant de poser le barbecue ou la plancha et on a malheureusement de moins en moins de biens à proposer à la clientèle. C’est un bien qui devient une denrée rare.

Le syndic

Le syndic pro ou bénévole est le représentant légal de la copropriété, mandaté par l’assemblée générale des copropriétaires, il supervise les charges concernant l’administration de l’immeuble, son entretien et sa conservation. Il convoque une fois par an une assemblée générale pour réunir les copropriétaires qui décident de travaux à réaliser avec des charges générales ou particulières de copropriétés. 

Tout cela part d’une loi de 1965, d’un règlement de copropriété qui est le canevas contractuel de la copropriété appuyé par un état descriptif de division.

Les charges

Le calcul pour les locataires se fait de la façon suivante.

On va partir de la base des charges de copropriété il va y avoir deux régimes qui vont être affinés par le règlement de copropriété et l’état descriptif de division qui va indiquer quels sont les charges générales et les charges particulières.

Dans les charges générales, les honoraires du syndic, les frais de tenus d’assemblée générale, le ravalement de façade, la réfection des toitures oui le nettoyage des parties communes.

Les charges particulières sont liées à l’usage.

Un habitant au rez-de-chaussée ne payera pas les charges d’ascenseur.

A partir de là, il y a répartition des charges.

Dans des logements neufs 70 % pour le locataire et 30 % pour le propriétaire. Dans des logements anciens, ou la répartition est différente, on va partir en général sur des bases de 50/50. Sur 100 euros de charges appelées, 50 seront payés par le locataire et 50 par le propriétaire. Tout cela sera très clairement indiqué dans le bail, dans le règlement de copropriété et donc que ce soit les appels de fonds envoyés par le syndic ou les charges provisionnées locatives appelées par le bailleur par le biais d’une agence immobilière, tout cela sera précisé puisque ça répond à une norme qui nous contraint.

Et pour terminer une pensée pour nos amis de la montagne, de nombreuses activités restent possibles malgré la fermeture des remontées mécanique, on peut se faire plaisir et décompresser en Cerdagne et en Capcir durant les vacances qui arrivent ou le temps d’un week-end. De nombreuses possibilités de locations sont d’actualité.

Ecoutez le podcast avec la réponse à une question concernant les locataires aux petits moyens, il y a des solutions et à propos des impayés de loyers suite à la crise sanitaire et économique.