Replay du vendredi 2 avril 2021

Mieux connaitre l’autisme dans les Pyrénées-Orientales et le nouveau confinement

- Mis à jour le

Julie jeune artiste autiste est notre invitée, avec nous également deux associations du Pays Catalan et dans la seconde partie du dossier du jour, un avocat nous renseigne sur le nouveau confinement dans les Pyrénées-Orientales, les mesures de freinage.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Getty - P. Eoche

Journée mondiale de la sensibilisation à l’autisme. Nos invités : Olivier Gelly des espadrilles Payote, Julie de Zulie and Co. Prisca Riehl de l’association Autisme 66 et Elisabeth Guillot de l’association l’Etoile d’Asperger.

Maître Arnaud Tribillac nous en dit d’avantage sur les mesures de freinages renforcés, le nouveau confinement.

Olivier et Julie

Très belle initiative d’Olivier de Payote il a accueilli Julie jeune artiste autiste qui fait partie de son équipe désormais. Julie crée des marionnettes et dessines de façon admirable. Il y a lancement d’un financement participatif pour aider Julie à concrétiser son projet, renseignement sur la plateforme ULULE.

Une personne adorable et formidable.

Ecoutez le podcast pour entendre Julie nous expliquer son projet.

L’autisme 

Prisca Riehl de l’association Autisme 66 est avec nous.

Des formes d’autismes il y en a plein, je suis très heureuse aujourd’hui de la réussite de Julie et de tout ce qu’elle accomplie.

L’autisme c’est quoi ?

C’est un trouble neuro développemental, ils ont un fonctionnement qui est bien différent au niveau neurologique mais c’est pas une maladie en réalité, c’est juste une façon de fonctionner qui est différente.

Plusieurs types d’autismes

Il y a des autismes ou il y a de la déficience intellectuelle, ou il y en a pas, ou il y a des troubles du comportement plus ou moins importants, c’est très aléatoire en réalité.

Le confinement quand on est autiste

Il y a des enfants qui s’en satisfont très bien puisque du coup ça ne les met pas en difficulté avec les contacts sociaux, malheureusement c’est un désastre parce qu’ils sont justement en rupture sociale, ils ont beaucoup à apprendre du social justement, d’être en contact avec d’autres enfants, d’apprendre le mimétisme et donc ça c’est un petit peu compliqué. On a des enfants qui s’en satisfont bien mais c’est pas forcément idéal et il y en a d’autres pas contre qui en souffrent énormément parce qu’ils ont besoin d’un quotidien qui est très ritualisé et justement on ne peut plus permettre cette ritualisation parce qu’ils ne peuvent plus se rendre dans leurs établissements, c’est une catastrophe.

Les autistes Asperger ont-ils tous des capacités extraordinaires ? Elisabeth Guillot de l’association l’Etoile d’Asperger répond à cette question sur le podcast. Elle nous parle également de l’importance de cette journée particulière.

C’est l’occasion en tout cas d’en parler parce qu’on a l’habitude de dire que l’autisme c’est pas une journée, c’est toute l’année, c’est l’occasion d’en parler et c’est l’occasion de démystifier les choses justement et de ne plus faire un tabou de cette différence, de la rendre accessible à tout le monde et de se poser les bonnes questions .

Reconfinement, ça va se passer comment ?

Maître Arnaud Tribillac nous informe.

Le cadre

Il y a des déplacements qui vont être autorisés en journée dans un rayon de 10 km autour de votre domicile, sans attestation, à condition que vous ayez un justificatif de domicile. Le gouvernement nous dit promenades, activité physique, etc. etc. Mais c'est un rayon de 10 km qui est quand même assez important et qui ne nécessite pas de limitation de durée. Cela veut dire qu'on est quand même sur des choses qui vont être, je pense, à mon avis, un peu plus large qu'une simple activité physique. Pour le reste attention, bien évidemment, le couvre-feu est maintenu de 19 heures à 6 heures du matin, dans les mêmes conditions qu'actuellement. Ça ne change pas. Et pour le reste, eh bien normalement, les déplacements doivent rester limités à l'intérieur du département. Là, pour le coup, une attestation obligatoire pour les mesures que l'on connait, c'est à dire, par exemple, aller faire ses courses. Vous êtes à plus de 10 km, mais vous êtes dans votre département. C'est tout à fait possible. Il vous faudra simplement une attestation. Attention, à partir de ce week-end, un certain nombre de commerces dits non essentiels ou de centres commerciaux de plus de 10.000 mètres carrés vont devoir refermer pour ceux qui avaient pu réouvrir. Donc, vous allez vous retrouver dans une situation qui ne s'appelle pas confinement, comme le dit le gouvernement, mais qui va quand même beaucoup, beaucoup y ressembler. Et cerise sur le gâteau, les établissements scolaires, écoles, collèges, lycées vont fermer à partir de samedi.

Le week-end de Pâques

Toutes les règles n'ont pas été prises. Quand je parle de règles, c'est en général les décrets qui sont pris par le gouvernement pour venir préciser les mesures de freinage. Le confinement, on l'appelle comme on veut et pour qu'on ait des textes un peu précis. Tout n'est pas encore décidé. On n'a pas tous les textes. Le gouvernement nous parle, donc on essaie d'interpréter ce que dit le gouvernement. Le gouvernement nous parle de ces mesures de freinage. A partir de ce week-end. Mais on dit qu’en même temps, selon la formule consacrée, il ne devrait pas trop y avoir de contrôle. En tout cas, en ce qui concerne les déplacements. C'est à dire que le gouvernement fait savoir que normalement, en ce qui concerne les déplacements pour le week-end Pascal, il y aura une espèce de tolérance pour permettre, par exemple, à des personnes de rejoindre une résidence secondaire pour aller passer les mesures de freinage dans des conditions un peu plus favorables que, par exemple, dans un appartement fermé en ville. Mais attention ! Le gouvernement parle de déplacement, c'est à dire, comme on dit en même temps qu'il n'y aura pas de tolérance pour se réunir sur la voie publique dans le week-end. Il y aura probablement même des restrictions locales prises par les préfets ou par les maires en fonction d'endroits qui pourraient particulièrement attirer la population. Donc, je pense qu'il y aura des mesures plus restrictives qui seront prises. Et le gouvernement nous dit aussi que normalement, les règles doivent continuer à s'appliquer sur les regroupements, y compris dans un cadre privé. Même si dans un cadre familial ou privé, c'est extrêmement difficile à vérifier, c'est extrêmement difficile à contrôler, juridiquement, impossible à contrôler.