Replay du lundi 25 janvier 2021

A quoi sert l'assurance décès ?

- Mis à jour le

L'assurance décès est un contrat de prévoyance qui permet de protéger sa famille en cas de décès ou d'invalidité. Quels sont les conditions de ce contrat ? Quels conseils pour rédiger la clause bénéficiaire ?

En 2020,  les Français ont beaucoup plus souscrit de contrats d'assurance décès.
En 2020, les Français ont beaucoup plus souscrit de contrats d'assurance décès. © Getty - Justin Paget

Delphine Pernin, responsable d'activité de soutien à la Maif, a constaté un rebond en 2020 sur la vente de contrats d'assurance décès. 

Quels sont les risques couverts ?

L'assurance décès est un contrat qui protège des conséquences financières d’un décès sur le long terme, pour maintenir le niveau de revenu du foyer. Ce contrat prévoit le décès ou l'invalidité permanente absolue du souscripteur. C'est un contrat qui est souvent envisagé lorsque le souscripteur a des enfants. Cela permet, par exemple, d'envisager le financement des études.

Les conditions du contrat

Les contrats d'assurance décès prévoient un âge minimum (18 ans) et un âge maximum (en fonction du contrat). Il y a une date limite de souscription en fonction de la compagnie d'assurance. Ce contrat est soumis à une questionnaire de santé et à un examen médical. Il peut y avoir des exclusions au contrat : maladie clairement définie ou suicide.

Le souscripteur du contrat d'assurance décès choisir un capital avec une date limite de versement (au-delà d'un certain âge, le capital ne sera pas versé).

Vous devez désigner un ou des bénéficiaires à ce contrat. Vous pouvez opter pour vos héritiers. Si vous nommez précisément une personne bénéficiaire et qu'elle est informée de l'existence de ce contrat, elle peut demander à votre assureur que la clause bénéficiaire ne soit plus modifiable. Il est recommandé de ne pas avertir vos proches de l'existence de ce contrat, mais qu'il puissent en prendre connaissance au moment de votre décès. Vous pouvez par exemple donner cette information dans votre testament.

Les cotisations et le capital

Le souscripteur prévoit le montant du capital versé en cas de décès, vous définissez le montant de votre cotisation. Vous pouvez ajuster ce montant auprès de vos assureur.

Lorsque vous souscrivez un prêt immobilier, vous contractez une assurance décès. 

Le versement du capital décès

Les bénéficiaires du contrat d'assurance décès doivent faire la demande auprès de l'assureur pour bénéficier du capital de ce contrat.

L’assurance en cas de décès peut être assortie de garanties complémentaires (garantie contre les risques d'incapacité ou d'invalidité, majoration de la garantie en cas de décès accidentel, garantie incapacité de travail, garantie perte d'emploi...).

Le versement de l'assurance décès peut se faire de deux façons : sous forme de capital ou sous forme de rente.

Mots clés: