Replay du mercredi 14 avril 2021

Bien-être : n'hésitez pas à consulter un psy

- Mis à jour le

La Covid-19, c'est une année de contraintes, de peur de la maladie, d'angoisses pour soi et pour les autres, de privation de liberté... Cela perturbe profondément et c'est compréhensible. De plus en plus de Français ont consulté un psy depuis un an.

Les consultations chez les psy ont beaucoup augmenté depuis le début de la crise sanitaire.
Les consultations chez les psy ont beaucoup augmenté depuis le début de la crise sanitaire. © Getty - Malte Mueller

La pandémie, c'est un choc, cela dure longtemps et beaucoup de personnes se sentent isolées. C'est normal, estime Diane Lévy-Chavagnat, psychiatre au Centre Hospitalier Henri Laborit de Poitiers, d'avoir besoin d'en parler.

Les effets d'un an de Covid

Toutes les tranches d'âges ont ressenti les effets du confinement, lié à la crise sanitaire. Mais les adolescents et les étudiants sont en pleine construction. Ils ont été coupé dans leur élan, ce que confirme une enquête Ipsos Fondation FondaMental de janvier 2021. Près d’un jeune sur trois déclare être personnellement concerné par un problème de santé mentale (32%), alors que cela représente 21% pour l'ensemble des français.

Cela peut laisser des traces : une fragilité face à la vie, un manque de confiance en soi, une perte de sens, une difficulté à faire des projets.

Cette crise a été un coup de massue.

Quel psy consulter ?

Le psychiatre est un médecin spécialisé en psychiatrie. Le psychanalyste pratique une thérapie, il est formé dans une école de psychanalyse. Le psychologue a fait des études de psychologie à l'université. Le psychothérapeute a maintenant une formation universitaire et suit un stage.

Les consultations chez les médecins sont remboursés par l'Assurance Maladie. Certaines mutuelles prennent déjà en charge quelques séances chez les psychologue, il y a des discussions pour étendre cette prise en charge, sur recommandation du médecin généraliste.

Deux règles pour que vous vous sentiez à l'aise pour parler avec le thérapeute : l'empathie du psy et la confiance que vous lui accordez.

Le besoin de parler

A l'annonce du premier confinement, c'était la sidération. Un stress intense s'est installé accompagné d'une inquiétude par rapport à l'avenir. L'anxiété peut amener des idées noires. Ces signes qui s'installent dans le temps doivent alerter et pousser à consulter.

Les étudiants peuvent se rapprocher du Service de Santé Universitaire pour trouver un accompagnement.

Il faut essayer de tenir dans la durée et pour cela Diane Lévy-Chavagnat a un conseil : 

Il faut maintenir le lien avec les autres. Le lien de la vie.

Aller chez le psy : une situation banale

Le succès de la série « En Thérapie », diffusée sur Arte est intéressante. Même si elle se déroule après les attentats de 2015, la série résonne beaucoup avec la Covid : le besoin de démêler les fils, de trouver du sens à sa vie, de mieux se connaître. Cette série a contribué à banaliser la consultation chez un psy.

De plus en plus de personnes viennent encore plus facilement consulter un psychiatre. Il est important de se faire aider pour passer un cap difficile, avant de retrouver une vie plus "normale".

Emmanuel Macron a annoncé le 14 avril 2021, lors d'un déplacement au service de pédopsychiatrie du CHU de Reims, la prise en charge de 10 séances chez un psychologue pour les enfants de 3 à 17 ans affectés par l'épidémie de Covid-19, en passant par un médecin qui en fera la prescription.