Replay du lundi 3 mai 2021

Couple : comment se supporter ?

- Mis à jour le

Beaucoup de couples ont souffert et souffrent encore de la menace de la maladie, des confinements, des contraintes, des incertitudes, de l'obligation de travailler à la maison, le lieu de l'intimité du couple. Et parfois, l'amour ne suffit pas.

Depuis le premier confinement, les couples ont été mis à rude épreuve.
Depuis le premier confinement, les couples ont été mis à rude épreuve. © Getty - Hiroshi Watanabe

Charlotte Guilbert-Jauberteau est médiatrice familiale, elle reçoit et accompagne des couples qui voudraient mieux se comprendre et des couples qui se séparent.

Le couple à l'épreuve de la Covid

Le couple, c'est trois structures (1 + 1 + le couple) qui co-fonctionnent. La crise sanitaire a créé un huis clos inédit pour les couples. Les confinements, le couvre-feu sont une privation de liberté pour chacun d'entre nous. Le télétravail a aussi été une situation inédite qui a obligé les couples à se réinventer. L'expérience du couple, ses ressources influencent sa manière de vivre la situation.

Il y a eu l'annonce au printemps 2020 du premier confinement, les couples ont généralement su trouver des ressource en période de crise. La situation s'est corsée, car la situation a duré, il a fallu trouver des ressources différentes. 

Quel espace dans le couple ?

Il y a trois typologies du couple : les couples fusionnels, les couples indépendants, les couples "cocon". Ces trois familles de couples n'ont pas vécu la situation de la même manière. Ceux qui se ressourcent beaucoup en dehors de leur couple ont dû être très inventifs.

Les membres d'un couple ont besoin de temps pour eux, d'espace, y compris d'espace psychologique. Il est important de ne pas oublier ses besoins, même quand on est en couple. 

Un couple qui n'arrive plus à communiquer ne doit pas hésiter à consulter. Certains couples n'ont pas résisté à l'épreuve, ils se sont séparés.

Se faire du bien

On ne sait pas si le virus a éloigné les couples de leur sexualité. Mais il n'y a pas eu de pic de natalité, par contre il y a eu une augmentation de vente de sex-toys.

Face à la crise, les couples ont du faire face à leurs émotions. Cela a pu redistribuer les cartes au sein du couple. La crise a permis au couple d'échanger sur d'autres sujets de conversation, sur des questions plus existentielles. Cela a pu renforcer les liens. Il a fallu trouver des ressources au sein du foyer pour se faire du bien avec des petites choses du quotidien (une attention inhabituelle, un petite plat). 

Avoir des projets

Pendant les confinements, les Français ont bricolé, jardiné. C'était une manière de s'occuper les mains et l'esprit et d'avoir des projets. Il faut avoir des projets réalisables et accessibles pour se projeter dans l'avenir de manière positive.