Replay du vendredi 26 mars 2021

L'endométriose touche une femme sur dix

- Mis à jour le

L'endométriose est maladie gynécologique qui touche une femme sur dix en âge de procréer. Certaines femmes attendent des années avant de voir leurs souffrances physiques et psychologiques porter le nom d'endométriose.

L'endométriose est une maladie douloureuse très handicapante pour les femmes.
L'endométriose est une maladie douloureuse très handicapante pour les femmes. © Getty - Charday Penn

Xavier Fritel, gynécologue-obstréticien et responsable du centre régional pluridisciplinaire de l’endométriose au CHU de Poitiers, accompagne les femmes qui souffrent de cette maladie.

L’endométriose, une maladie longtemps ignorée

L’endométriose est une maladie gynécologique qui touche certaines femmes en âge de procréer. 

L'endomètre est le tissu qui tapisse la paroi intérieure de l'utérus. Cette muqueuse évolue au fil du cycle menstruel. L'endométriose se caractérise par la présence de cellules de l'endomètre en dehors de l'utérus. L’endométriose dépend de l’œstrogène, l’hormone qui nourrit les cellules de l’endomètre. La maladie se manifeste par des règles très douloureuses et par l'infertilité. Mais des règles douloureuses ne sont pas forcément signe d'endométriose. Une femme peut être infertile dans être atteinte de cette maladie pour autant.

Les signes de la maladie

C'est une maladie qui est difficile à diagnostiquer. Mais elle est de mieux en mieux prise en charge.

L'endométriose ce sont des cellules sensibles aux hormone qui migrent en dehors de l'utérus. Les femmes saignent en dehors de l'utérus, mais ce sang ne peut être évacué naturellement comme les règles. Cela provoque, aux endroits où le tissu se trouve, des lésions, des nodules ou des kystes, ainsi que des réactions inflammatoires. Ces cellules peuvent s’installer sur des organes voisins (utérus, trompe de Fallope, ovaires, colons, vessie).

Soulager l'endométriose

L'endométriose, qui peut toucher les femmes à tout âge, est difficile à soigner. Elle cesse avec la ménopause.

La réponse médicale c'est la prise d'une contraception hormonale. La chirurgie peut être envisagée dans certains cas. Ce qui compte pour les femmes, c'est la prise en charge des douleurs chroniques. 

La qualité de vie des malades

La parole des femmes est de plus en plus écoutées. Elles se sont réunies en associations de patientes pour travailler avec les professionnels. EndoFrance est la première association française de lutte contre l'endométriose, créée en 2001.

Xavier Fritel à l'initiative en 2015 du Centre régional pluridisciplinaire de l’endométriose au CHU de Poitiers estime que : 

Toute l'expertise est de s'adapter à la douleur de la femme et à ses attentes.

Ce centre regroupe plusieurs professionnels du CHU pour répondre aux problématiques que pose l'endométriose. Ce centre reçoit environ 500 consultations par an.

Mots clés: